Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec cède les bâtiments de la pourvoirie Hipu à la communauté innue de Natashquan

Natashquan, le 23 août 2006 – Le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, ainsi que le chef du Conseil des Montagnais de Natashquan, M. François Bellefleur, ont procédé cet après-midi à la signature des documents officialisant la cession des bâtiments, infrastructures et équipements de la pourvoirie Hipu située aux abords de la rivière Natashquan. L’événement s’est déroulé dans la communauté innue de Natashquan, en présence des membres du Conseil de la Première Nation et du ministre délégué aux Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley.

« Cette cession de propriété vient consolider le partenariat établi entre le gouvernement et les Innus de Natashquan. Elle favorisera le maintien et le développement d’une activité économique significative à la fois pour les membres de la communauté autochtone et pour les résidents de Natashquan », a déclaré le premier ministre.

Dès aujourd’hui, le Conseil de la première de nation de Natashquan devient propriétaire des bâtiments sis aux première et deuxième chutes de la rivière Natashquan. La pourvoirie Hipu, dans laquelle les Innus ont investi des sommes importantes depuis vingt ans, a entraîné des retombées directes de plus de six millions de dollars depuis sa prise en charge en 1984. Ses activités ont permis la création d’une trentaine d’emplois saisonniers au sein de la communauté autochtone et de quelques emplois dans la municipalité de Natashquan.

« L’annonce d’aujourd’hui est un bel exemple de la volonté de notre gouvernement de soutenir le développement économique et la création d’emplois en milieu autochtone et de favoriser la création de partenariats avec les communautés voisines des Premières Nations », a conclu le ministre Kelley.

La pourvoirie Hipu, qui offre principalement des activités de pêche au saumon atlantique, est opérée depuis 1984 par les Innus de Natashquan, en vertu d’une entente conclue par le ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche d’alors. Ce ministère avait acquis les infrastructures de deux pourvoiries dont les baux de droits exclusifs de pêche venaient d’être résiliés.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017