Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Fonds sur l'infrastructure municipale rurale (FIMR) Investissement de 3 661 349 $ au Domaine Forget de Charlevoix pour la reconstruction d'un pavillon de services

Saint-Irénée, le 17 août 2006 - Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest et la députée de Beauport-Limoilou et secrétaire parlementaire du Premier ministre du Canada et de la ministre de la Francophonie et des Langues officielles, madame Sylvie Boucher, au nom de l'honorable Jean-Pierre Blackburn, ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, sont heureux d'annoncer, en présence du ministre des Transports et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, monsieur Michel Després, que le Domaine Forget de Charlevoix bénéficiera d'une aide financière gouvernementale de 2 440 900 $, provenant du Fonds sur l'infrastructure municipale rurale (FIMR).

Cette aide gouvernementale permettra la reconstruction d'un pavillon de services, ravagé par le feu en juin 2005. Le nouveau bâtiment de deux étages sera d'une superficie d'environ 1 270 mètres carrés. Il comprendra notamment trois studios de pratique pour les étudiants en musique et deux autres salles pour recevoir diverses activités de formation pour la musique ou la danse. En outre, le projet inclut l'aménagement d'une cafétéria et d'une terrasse extérieure. Cette réalisation permettra de préserver et de consolider quelque 75 emplois au sein de cette institution culturelle située dans la municipalité de Saint-Irénée, à proximité du fleuve Saint-Laurent, dans Charlevoix.

« Je suis persuadé que le nouveau bâtiment répondra plus adéquatement aux besoins sans cesse croissants de la clientèle du Domaine Forget, qu'il sera plus fonctionnel et qu'il permettra de prolonger la période d'activités au-delà de la haute saison touristique dans cette région exceptionnelle. Le gouvernement du Québec fait de la modernisation des infrastructures l'une de ses priorités. Celle-ci est essentielle pour favoriser le développement harmonieux de nos municipalités et de nos régions », a déclaré le premier ministre Jean Charest.

« Cette institution musicale regroupée dans un ensemble de propriétés historiques est un lieu d'échanges très prestigieux. Une grande fierté habite les gens de Charlevoix et l'ensemble de la Capitale-Nationale à l'égard du Domaine Forget. En appuyant financièrement cette institution de renom, le gouvernement du Québec démontre bien tout l'intérêt qu'il accorde à l'essor culturel et économique de Charlevoix », a mentionné le ministre Michel Després.

« C'est avec beaucoup de fierté que le gouvernement du Canada appuie le Domaine Forget, véritable moteur culturel et économique de Charlevoix. Notre soutien témoigne de notre engagement à améliorer, de façon tangible et durable, la qualité de vie des citoyens et à contribuer au développement économique et à la vitalité de la région », a précisé la députée Boucher.

La réalisation du projet nécessitera un investissement admissible de 3 661 349 $, en vertu du volet 3 du FIMR. Les gouvernements du Québec et du Canada contribuent chacun pour 1 220 450 $, ce qui représente une aide financière gouvernementale totale de 2 440 900 $, alors que le Domaine Forget de Charlevoix participe au projet pour un montant de 1 220 449 $.

Rappelons que le Domaine Forget de Charlevoix est un organisme à but non lucratif qui oeuvre depuis 1978 pour la formation et la diffusion de la musique et de la danse. En particulier, son Académie de musique et de danse est devenue un lieu de formation reconnu qui accueille chaque été à ses stages de perfectionnement quelque 120 professeurs et 600 étudiants dont près du quart de pays étrangers. Cela en fait une des plus importantes institutions dans son domaine au Canada. De plus, en septembre 2000, le Domaine Forget de Charlevoix a été reconnu par l'Association des centres culturels de rencontre comme premier centre culturel de rencontre à titre étranger, une reconnaissance accordée pour la première fois à un lieu patrimonial en dehors de l'Europe.

Une aide financière de 390 millions de dollars, provenant du FIMR et assumée à parts égales par le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada, est offerte aux municipalités du Québec. Compte tenu de la participation financière des municipalités, ce sont plus de 576 millions de dollars de travaux qui pourront être réalisés. Le FIMR poursuit plusieurs
objectifs : améliorer les infrastructures collectives, la qualité de l'environnement ainsi que la qualité de vie des citoyens et soutenir la croissance économique à long terme.

La mise en oeuvre du programme au Québec fait suite à l'entente signée en juillet 2005 par les gouvernements du Québec et du Canada. Ce programme, qui sera en vigueur jusqu'au 31 mars 2010, est sous la responsabilité du ministère des Affaires municipales et des Régions. La responsabilité du gouvernement du Canada relative au programme a été confiée à Développement économique Canada.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017