Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Coup d'envoi à la construction de la nouvelle aile du CHUS – Hôtel-Dieu

Sherbrooke, le 18 septembre 2006 – Le premier ministre du Québec et député de Sherbrooke, monsieur Jean Charest, et la ministre responsable de la région de l’Estrie, madame Monique Gagnon-Tremblay, ont donné aujourd’hui le coup d’envoi à la construction de la nouvelle aile du CHUS – Hôtel-Dieu qui sera réalisée au coût de 42,9 millions de dollars. Cet agrandissement constitue la première phase du projet global qui représente un investissement de 112,2 millions et qui comprend également le réaménagement de nombreux services du CHUS – Hôtel-Dieu actuel. Les travaux d’agrandissement devraient se terminer au début de 2009. Pour leur part, les travaux de réaménagement se dérouleront de 2007 à 2010. Il s’agit actuellement du plus important chantier de construction en Estrie.

« Le nouveau bâtiment de huit étages abritera une toute nouvelle urgence, des unités de soins et des services ambulatoires. Il permettra d’ajouter 48 lits au nombre actuel de lits qui passera à 347. À l’urgence, le nombre de civières passera de 20 à 44. Le nombre de civières augmentera également de 12 en chirurgie d’un jour et de 12 en médecine de jour. En fait, la construction ajoutera 40 % d’espace supplémentaire à l’Hôtel-Dieu. De plus, le nombre de chambres privées doublera, ce qui contribuera au bien-être des patients et à la sécurité des soins en matière de prévention des infections. Nous avons placé la santé en tête de liste de nos priorités et le lancement des travaux démontre que nos efforts mènent déjà à des résultats bien concrets », a précisé monsieur Charest.

Madame Gagnon-Tremblay a expliqué que ce projet était important pour le développement socioéconomique de l’Estrie. « Il permettra à la fusion, qui a donné naissance au CHUS il y a 11 ans, de produire tous les effets escomptés, pour le plus grand bénéfice des patients, du personnel, des médecins et des étudiants du domaine de la santé en formation à Sherbrooke », a-t-elle déclaré.

« Nous sommes heureux de l’aboutissement de ce grand projet qui témoigne éloquemment des bénéfices du travail en partenariat », a ajouté le maire de Sherbrooke, monsieur Jean Perrault. Les gens d’affaires, la Chambre de commerce, l’Université de Sherbrooke et sa Faculté de médecine et des sciences de la santé, l’Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie et les élus de la région ont tous mis l’épaule à la roue pour faire avancer ce projet auquel ils croient. « Je suis convaincu des effets bénéfiques du projet sur le développement du centre-ville et l’industrie de la construction de la région », a souligné le maire Perrault.

Le président du Conseil d’administration du CHUS, monsieur Richard Royer, estime que « ce projet offrira à la population une plus grande accessibilité aux soins de santé mais aussi un environnement de soins grandement amélioré. L’aménagement intérieur a été prévu en fonction des besoins des patients, notamment en ce qui a trait à leur intimité et à leur quiétude. Leur confort a aussi été pris en compte en prévoyant un meilleur contrôle de la température, une climatisation performante et une ventilation appropriée. La lumière naturelle sera utilisée à son maximum afin de favoriser la guérison. Les services externes ont été regroupés sur les étages inférieurs afin de réduire les déplacements de la clientèle. Un nouveau bloc d’ascenseurs sera situé au cœur de l’établissement afin de faciliter l’orientation et la circulation des patients et visiteurs ».

L’agrandissement permettra au CHUS – Hôtel-Dieu d’accroître sa mission académique en terme d’enseignement, de recherche clinique et d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé.

Le recteur de l’Université de Sherbrooke se réjouit que le CHUS puisse accentuer son rôle au centre-ville de Sherbrooke grâce aux investissements du gouvernement du Québec. « L’agrandissement et le réaménagement de l’Hôtel-Dieu, commente Bruno-Marie Béchard, permettront au CHUS de rehausser encore la qualité des soins et des services aux patients dans un environnement de formation et de recherche à l’avant-garde mondiale.»

« Nous sommes très heureux du démarrage du projet. Depuis longtemps et encore plus intensément depuis deux ans, nous travaillons sur ce projet en étroite collaboration avec toutes les équipes de soins et de services. Plus de 300 employés et médecins, regroupés au sein de 30 comités, ont été consultés afin de définir les critères d’aménagement des unités et services. Notre projet est donc le fruit d’une mûre réflexion et d’une vaste consultation. Au-delà des patients et des étudiants, le personnel et les médecins bénéficieront eux aussi d’un environnement plus fonctionnel, mieux adapté à leurs besoins », a lancé madame Patricia Gauthier, directrice générale du CHUS.

Fidèle à la politique de développement durable adoptée par le conseil d’administration du CHUS en 2005, l’agrandissement du CHUS – Hôtel-Dieu sera réalisé dans le respect des paramètres démographiques, sociaux, économiques et environnementaux. La nouvelle aile présentera une performance énergétique qui excède les normes prescrites. À titre d’exemple, le chauffage sera fourni principalement par la récupération des gaz de combustion de la chaufferie actuelle. Le CHUS réalisera ainsi des économies d’énergie de 20 % supérieures aux normes actuelles de construction applicables aux bâtiments de sa catégorie, soit l’équivalent de l’énergie requise par 80 résidences familiales par an. Les émissions de gaz à effet de serre seront réduites de 160 tonnes, soit l’équivalent des gaz émis par 45 voitures par année. Le CHUS – Hôtel-Dieu sera également en mesure d’assurer une meilleure gestion des eaux pluviales et de réduire de façon importante sa consommation d’eau. Le tri à la source des matières recyclables, pour fin de récupération, est prévu au devis. Le projet prévoit aussi la protection et la restauration des espaces dégagés avec un généreux plan de reboisement et d’aménagement paysager.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017