Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Sites miniers abandonnés Le gouvernement du Québec entreprend les travaux de restauration du site minier Eustis

North Hatley, le 8 septembre 2006 – Le premier wministre du Québec, Jean Charest, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Pierre Corbeil, et le député d’Orford, Pierre Reid, ont annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Québec entreprend dès cette année des travaux de restauration des sites miniers abandonnés, notamment sur le site Eustis à North Hatley.

« Nous avons une responsabilité importante envers les générations futures : celle de préserver la qualité de l'environnement. Avec l’annonce d’aujourd’hui, nous réaffirmons notre parti pris pour le développement durable. Nous démontrons clairement que nous agissons dans le meilleur intérêt des générations futures », a indiqué le premier ministre.

À cet effet, le gouvernement du Québec investira une somme de 7 millions de dollars pour l'année budgétaire en cours. En Estrie, un montant, 1,5 million servira à entreprendre dès cet été les travaux de restauration sur le site Eustis. Ce site bénéficiera d’une seconde tranche de 1,5 million de dollars qui permettra de compléter sa restauration l’an prochain.

« La réalisation des travaux de restauration des sites miniers abandonnés, localisés principalement en Abitibi-Témiscamingue et en Estrie, aura des impacts économiques et sociaux importants pour ces régions », a souligné le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Pierre Corbeil.

Le premier ministre a également annoncé qu’un groupe de travail fera, au cours de l’automne, des propositions sur une stratégie de financement de restauration des sites miniers abandonnés et sur des modifications législatives qui permettront de réduire le risque que l’État ne devienne de nouveau responsable de ces sites.

Des mesures ont été prises pour s’assurer que les générations futures n’aient pas à assumer les coûts économiques et environnementaux liés à la restauration de ces sites. « Les compagnies minières doivent désormais préparer des plans de restauration des parcs à résidus en activité et les restaurer. Elle ont aussi l’obligation de déposer une garantie financière pour faire ces travaux », a spécifié le ministre Corbeil.

Rappellons que le 3 juillet dernier, une aide de 5 millions de dollars a été accordée pour que soit entreprise la restauration du site Manitou, et 500 000 dollars serviront, cette année également, à préparer les plans d'intervention pour les travaux de restauration sur le site Aldermac, en Abitibi-Témiscamingue.

« Je suis heureux que le site Eustis soit restauré puisqu’il s’agit d’un endroit hautement fréquenté, notamment par les cyclistes et nous nous devons d’en améliorer la qualité. Je salue également les efforts des intervenants de la région qui n’ont ménagé aucun effort pour rendre ce projet possible », a conclu le député d’Orford, Pierre Reid.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017