Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques Le Québec se joint à l’initiative RegionsAdapt

Paris, le 7 décembre 2015. – À l’occasion de l’assemblée générale de l’Alliance des États fédérés et des Régions du Climate Group qui s’est tenue à l’hôtel de ville de Paris, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé que le Québec se joignait à l’initiative RegionsAdapt, le premier engagement mondial visant à soutenir et à recenser les efforts d'adaptation aux changements climatiques au niveau régional. 

« Les gouvernements ont la responsabilité d’agir afin de réduire les impacts négatifs liés aux changements climatiques, car c’est du bien-être de nos populations qu’il est question. Par son adhésion, le Québec entend travailler en collaboration avec ses partenaires pour accroître les échanges de bonnes pratiques et s’inspirer de ce qui se fait de mieux à travers le monde. Nous avons également une expertise à partager et souhaitons qu’elle saura profiter à celles et ceux qui en auront besoin », a déclaré le premier ministre. 

Cette initiative, présentée par l’État de Rio de Janeiro en collaboration avec la Catalogne, fournira un cadre de coopération pour les régions ayant différentes expériences et capacités en matière d’adaptation aux changements climatiques.

À titre de coprésident de l’Alliance des États fédérés et des Régions, M. Couillard a animé la période d’échanges des leaders visant à déterminer les nouvelles priorités pour la période 2016‑2017. Les membres de l’Alliance ont profité de l’occasion pour dévoiler les résultats du Pacte des États et des Régions, une plateforme internationale visant à recueillir les engagements de réduction d’émissions de GES des États fédérés et des régions.  À ce jour, un grand total de 44 gouvernements provenant de 18 pays et six continents ont adhéré à cette initiative et transmis leurs cibles. Soulignons que les engagements soumis permettront d’ici 2030 de réduire les émissions de 12,4 Gt de CO2, ce qui est plus élevé que le total des émissions des États-Unis et de l’Union européenne réunies et équivalent à celles de la Chine en 2012.

« L’Alliance représente aujourd’hui 350 millions de personnes dans 35 gouvernements à travers le monde. Les États fédérés et les régions ont toujours été des précurseurs dans le domaine. Nous avons adopté des cibles de réduction des émissions de GES ambitieuses dans nos propres juridictions, nous avons développé des politiques publiques novatrices pour lutter contre les changements climatiques, et nous collaborons d’une frontière à l’autre pour partager ces solutions. Nous prenons ces initiatives parce qu’il s’agit d’un choix logique non seulement pour le développement économique et la création d’emplois, mais aussi parce que nos citoyens veulent nous voir assumer une position de leadership sur cet enjeu important », a ajouté le premier ministre. 

À propos du Climate Group

Fondé en 2004, le Climate Group est un organisme indépendant sans but lucratif qui collabore avec des États fédérés et des gouvernements régionaux, des villes et des multinationales sur la question des changements climatiques. Son siège social est à Londres et il a des bureaux aux États-Unis, en Chine et en Inde.

Parmi les gouvernements membres, on note plusieurs partenaires du Québec dont l’Ontario, le Manitoba, la Californie, l’Alberta, le Connecticut, le Vermont, l’État de New York, la Wallonie, la Haute-Autriche, Rhône-Alpes, la Bretagne, le Pays de Galles, l’Écosse, la Catalogne, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la Bavière, Sao Paolo et Rio.

-30-


Online as of: December 7, 2015


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017