Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Sommet sur l’alimentation Notre secteur bioalimentaire : une priorité économique à développer, un engagement social à soutenir et l’occasion d’améliorer la santé de tous

Québec, le 17 novembre 2017. – À l’issue du Sommet sur l’alimentation qui se tenait aujourd’hui à l’Hôtel Delta Québec, le premier ministre, M. Philippe Couillard, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, ont confirmé le dépôt de la politique bioalimentaire du Québec au printemps 2018.

De portée gouvernementale, la politique bioalimentaire mettra à contribution plusieurs leviers de l’État québécois. Que ce soit pour l’arrimage avec la Politique gouvernementale de prévention en santé ou pour le développement d’un cadre financier prévisible et rigoureux en collaboration avec le ministère des Finances, la politique donnera lieu à une coordination accrue entre les ministères visés afin d’en assurer une mise en œuvre transversale à l’échelle du gouvernement. Il est primordial de fédérer à cette politique l’ensemble des organismes gouvernementaux afin de favoriser la proximité entre les producteurs locaux et les institutions publiques, notamment pour offrir une offre alimentaire saine et locale.

La politique bioalimentaire du Québec s’appuiera sur l’ensemble des commentaires et recommandations entendus au cours des trois rencontres préparatoires au Sommet, sur les commentaires issus du site Web consacré à la démarche, sur les rencontres sectorielles menées par le ministre, M. Laurent Lessard, ainsi que sur les délibérations tenues aujourd’hui au Sommet sur l’alimentation.

Articulée autour de quatre priorités, soit l’offre alimentaire, la prospérité économique, la production responsable ainsi que la vitalité et l’occupation du territoire, la politique privilégiera un dialogue permanent permettant un suivi des progrès. Par un mécanisme de mise en œuvre à déterminer, il est prévu d’assurer la pérennité et le renouvellement de la politique, notamment par des bilans réguliers.

Les partenaires ont convenu de travailler ensemble pour relever les défis suivants à l’horizon 2025 :

  • Répondre aux attentes des consommateurs à l’égard de la santé et de l’environnement;
  • Accroître les activités des secteurs de la production, de la capture et de la transformation alimentaire au Québec;
  • Accroître notre présence sur les marchés du Québec, du Canada et de l’étranger.

Citations

« Tout au long de cette journée de travail, les représentants du milieu bioalimentaire ont confirmé le potentiel de croissance énorme de ce secteur. Le Québec est un chef de file en ce domaine et j’ai pu aussi constater tout le dynamisme qui anime cette industrie. Je peux vous assurer que notre gouvernement va passer de la parole aux actes et qu’ensemble nous allons nous donner les moyens de nos ambitions. Pour ce faire, tous les ministères concernés vont travailler en équipe. »

M. Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« Cette politique sera celle de tous les partenaires de ce grand secteur d’activité qu’est le bioalimentaire, et non pas seulement celle du gouvernement du Québec. Nous ferons ensemble la construction de cette politique pour réaliser nos ambitions : assurer la confiance des consommateurs, le développement de l’entrepreneuriat ainsi que la prospérité et la durabilité du secteur. On s’est entendus sur la nécessité d’avoir des cibles ambitieuses et avons convenu de mesurer nos progrès. Cette démarche est définitivement un succès de concertation. »

M. Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Faits saillants

  • Le Sommet a réuni plus de 200 personnes représentant la production agricole, les pêches, la transformation alimentaire, la distribution, la restauration, les consommateurs et des organisations citoyennes, ainsi que la société civile.
  • Le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, ont co-présidé la rencontre.
  • Les discussions ont servi à jeter les bases de la future politique bioalimentaire du Québec.
  • Des défis, des cibles de croissance à l’horizon 2025 ainsi que des moyens pour les atteindre ont été présentés par le gouvernement, lesquels ont obtenu un haut degré d’adhésion de la part des participants.
  • De portée gouvernementale, la politique bioalimentaire sera déposée au printemps 2018.

-30-


Online as of: November 17, 2017


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017