Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Conférence Québec-UNESCO Lancement d’initiatives jeunesse de lutte contre la radicalisation menant à la violence : des solutions pour les jeunes et par les jeunes

Québec, le 1er novembre 2016. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, ont participé au lancement de deux initiatives jeunesse relatives aux thèmes de la Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. Conférence Québec-UNESCO « Internet et la radicalisation des jeunes : prévenir, agir et vivre ensemble ». Ils ont d’abord annoncé un soutien financier de 10 000 $ aux Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) pour le déploiement de la campagne Non à la haine au Québec, un projet qui vise à limiter le discours de haine et à combattre le racisme et la discrimination sur Internet. La campagne a été lancée et orchestrée par le Conseil de l'Europe et a maintenant cours dans plus de 40 pays. LOJIQ orchestrera le premier déploiement de la campagne à Sherbrooke, sous la présidence de Jade Boivin, qui a participé à un séminaire de formation en Europe et qui a pris l’initiative de lancer ce projet au Québec. De plus, le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) lancera une bande dessinée sur le même thème.

« Nous devons unir nos forces pour combattre et prévenir la radicalisation menant à la violence. Les solutions pour y parvenir doivent notamment provenir des jeunes. Des initiatives, comme celles de Mme Boivin et du CPRMV, par les jeunes et pour les jeunes, en sont de bons exemples. Travaillons ensemble afin de construire une société à l’image de notre jeunesse : ouverte et inclusive », a déclaré le premier ministre.

Le CPRMV a lancé en primeur une bande dessinée abordant la radicalisation violente des jeunes. Ce projet est issu d’une forte volonté de jeunes pris en charge par le CPRMV et engagés à participer au développement de nos outils de sensibilisation sur cette question. Avec la collaboration du bédéiste El Diablo, ces jeunes ont raconté à travers cette bande dessinée leur vécu et les trajectoires qui les ont conduits à nourrir des idées radicales violentes.

« Les jeunes sont au cœur de notre démarche de lutte contre la radicalisation violente, et nous voulions leur octroyer une place conséquente lors de notre Conférence. Le soutien financier de notre gouvernement permettra le déploiement de la campagne Non à la haine, qui a fait ses preuves et qui contribuera à faire de nos jeunes des citoyens numériques vigilants et informés. Quant au projet de bande dessinée du Centre, une première mondiale dans le domaine, il nous donne une preuve supplémentaire que le Québec sait canaliser toute sa créativité et son dynamisme pour créer des outils attrayants et adaptés permettant de répondre à des phénomènes complexes tels que la radicalisation menant à la violence  », a ajouté la ministre Christine St-Pierre.

-30-


Online as of: November 1er, 2016


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017