Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Le premier ministre et des membres des communautés musulmanes jettent les bases d'un nouveau dialogue

Montréal, le lundi 17 novembre 2014. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a rencontré aujourd’hui des membres des communautés musulmanes pour prendre le pouls du milieu dans le contexte des événements survenus à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa. Rappelons que M. Couillard s'était engagé à tenir cette rencontre au retour de sa mission économique en Chine et en Islande.

« Nous devons être à l'écoute des préoccupations de tous les Québécois, sans exception. Les comportements à risque pouvant mener à la radicalisation ne sont pas l’apanage de la religion musulmane, ils peuvent se développer dans tous les milieux. Les récents événements stigmatisent injustement l'ensemble des communautés musulmanes. Cette rencontre nous a permis de faire un tour d’horizon des problématiques, des actions et des programmes existants ou en préparation dans les différents ministères, dont plusieurs sont inspirés des meilleures pratiques observées dans d’autres sociétés et visent un effet structurant sur la société québécoise. Un gouvernement doit chercher à rassembler plutôt qu’à diviser; à inclure plutôt qu'à exclure. Nous sommes tous Québécois et nous partageons tous la responsabilité d’assurer la cohésion sociale, de favoriser le dialogue social et le maintien de relations interculturelles harmonieuses et épanouissantes », a déclaré le premier ministre à l’issue de la rencontre.

La rencontre s’est déroulée en présence de la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, de la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, et de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois.

Le premier ministre a annoncé qu'une coordination interministérielle sera instaurée pour prévenir l’exclusion et cibler les propos et les gestes haineux ainsi que les comportements discriminatoires envers les religions pouvant mener à la radicalisation.

Renforcer la cohésion sociale et prévenir la radicalisation

Les ministères de la Sécurité publique (MSP), de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) sont les principaux acteurs de la coordination interministérielle. Au terme de la rencontre, les travaux seront élargis grâce à l’apport des ministères de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MESS), de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), de la Famille et responsable de la Lutte contre l’intimidation ainsi que du ministère de la Justice.

La rencontre a permis aux différents ministres de souligner la complémentarité de leurs actions, qui visent aussi le renforcement de la cohésion sociale, de l’inclusion et de la prévention des comportements à risque. Plusieurs travaux du MSP et du MSSS visent à réunir des policiers et des intervenants psychosociaux lors des interventions pour assurer un service optimisé auprès des personnes en situation de crise. Le MSP intervient également auprès des corps policiers afin de rappeler l’importance d'entretenir les canaux de communication avec les différentes communautés, d’être vigilants aux signes de radicalisation ainsi qu’aux actes haineux envers les communautés musulmanes au Québec.

La ministre Kathleen Weil a rappelé l’importance de la participation des citoyennes et des citoyens de toutes les origines au dialogue social et à la définition des normes de la vie collective. « C’est le fondement même de notre approche vis-à-vis de la diversité et de l’interculturalisme, qui fait la promotion d’une vision inclusive de l’identité québécoise, fondée sur l’avenir et sur l’appartenance commune », a-t-elle déclaré. « Le dialogue qui a eu lieu aujourd’hui avec des personnalités des communautés musulmanes au Québec, nous avons l’intention de le poursuivre au MIDI, entre autres pour trouver des solutions concrètes aux obstacles à l’inclusion que rencontrent plusieurs personnes de ces communautés. »

« C’est une première rencontre sur des sujets délicats, et elle a été fructueuse. Nous continuerons d’améliorer la coordination des interventions gouvernementales et à développer avec des acteurs des communautés musulmanes un dialogue constructif afin de poser des actions dans les milieux, près des gens, pour que chaque citoyenne et chaque citoyen, quelle que soit son origine ou sa religion, se sentent en sécurité et heureux de vivre au Québec », a conclu le premier ministre Philippe Couillard.
 

-30-


Online as of: July 16, 2015


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017