Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Traverse maritime vers l’île d’Anticosti : Le premier ministre annonce des études détaillées

Sept-Îles, le 25 août 2017. — Dans le cadre d’une tournée de trois jours sur la Côte-Nord, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé la réalisation d’une étude détaillée concernant la mise en place d’un traversier entre la Côte-Nord, l’île d’Anticosti et la Gaspésie. L’objectif est de connaître les différentes options possibles et d’obtenir des prévisions budgétaires précises et un calendrier d’exécution. Des décisions pourront ensuite être prises pour mieux répondre aux besoins de la population et des entreprises de l’île d’Anticosti, et ce, aux meilleurs coûts possible.

Un groupe de travail constitué de la Société du Plan Nord (SPN), du Secrétariat aux Affaires maritime (SAM), de la Société des traversiers du Québec (STQ), du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) ainsi que du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) a déjà été formé. Les coûts de l’étude seront assumés à même les budgets de ces instances. Les intervenants de l’Île d’Anticosti seront évidemment associés à cette démarche. Les résultats devraient être remis à la fin de l’année 2018.

Citations :

« Nous sommes sensibles à la réalité des Anticostiennes et des Anticostiens qui sont aux prises avec des enjeux de mobilité et d’approvisionnement. Et parce que depuis notre arrivée au gouvernement nous travaillons quotidiennement à développer notre économie et à gérer sainement nos finances publiques, nous avons les marges de manœuvre nécessaires pour les aider à relever ce défi. Ce nouveau lien maritime permettrait d’améliorer l’accès de la population à un site unique tout en bonifiant la prestation de services, de biens et de fournitures sur l’île à des prix plus compétitifs. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« L’offre touristique de la Minganie, dont fait partie l’île d’Anticosti, suscite déjà l’intérêt des touristes bien au-delà de nos frontières. Cette nouvelle ouverture éventuelle aux vastes territoires de la Côte-Nord, de l’île d’Anticosti et de la Gaspésie représente un potentiel qui fait rêver. L’idée de faciliter l’accès à l’île pour tous permettrait notamment aux Québécoises et Québécois d’apprécier concrètement ce joyau naturel».

Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la Côte-Nord

« Un tel lien maritime apparaît hautement stratégique, ne serait-ce que pour favoriser le développement économique dans l’est du territoire. Les entreprises qui opèrent sur l’île d’Anticosti profiteraient grandement de l’augmentation de la fréquence et de la qualité de la desserte, au bénéfice des résidents de l’île et de l’ensemble des Québécois ».

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes

-30-


Online as of: August 25, 2017


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017