Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Le Gouvernement du Québec rend hommage à Gilles Lamontage

Québec, le 15 juin 2016. – C’est avec tristesse que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux, et le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, ont appris le décès de Gilles Lamontagne. Leurs premières pensées vont aux proches de cet homme d’exception. Le premier ministre et les ministres ont tenu à leur exprimer, au nom de toutes les Québécoises et de tous les Québécois, leurs plus sincères condoléances.

«Gilles Lamontagne a voué sa vie à la défense du bien commun et à l’amélioration de la qualité de vie de ses concitoyens. Il a profondément marqué le Québec et particulièrement la ville de Québec. Que ce soit comme aviateur lors de la Seconde Guerre mondiale, en tant que maire de Québec, ministre fédéral ou lieutenant-gouverneur du Québec, monsieur Lamontagne aura été un homme d’action qui n’a pas eu peur de mettre ses qualités, ses passions et ses convictions au service des autres. Sa feuille de route est pour moi une source d’inspiration pour tout le Québec », a déclaré le premier ministre.

«L’héritage de Gilles Lamontagne est connu et mérite d’être souligné. Pensons notamment au développement de la colline Parlementaire, à la construction de l’édifice Marie-Guyart (Complexe G) et au chantier de l’autoroute Dufferin-Montmorency. Monsieur Lamontagne aura fait entrer la ville de Québec dans la modernité. Je tiens à saluer ses années consacrées au service public », a ajouté le ministre Coiteux.

« J’offre mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Gilles Lamontagne. Je tiens également à saluer sa contribution remarquable au développement de la capitale nationale et du Québec. Son apport inestimable a permis à toute la région de prospérer et de regarder fièrement vers l’avenir », a conclu le ministre Blais.

Rappelons que Gilles Lamontagne a été nommé chevalier de l’Ordre national du Québec en 2000 et chevalier de l'Ordre de la Légion d'honneur de France en 2006. Au cours de sa carrière, monsieur Lamontagne a reçu plusieurs autres distinctions honorifiques telles que le titre de chevalier de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jésuralem en 1985, un doctorat honorifique en droit du Collège militaire royal de Kingston en 1986, la Médaille des Nations Unies en 1987, un doctorat honorifique en administration du Collège militaire royal de Saint-Jean en 1989, et le titre d'officier de l'Ordre du Canada en 1990.

-30-


Online as of: June 15, 2016


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017