Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Nominations et conditions d’emploi dans la haute fonction publique Plus de transparence et une meilleure accessibilité aux postes de hauts fonctionnaires

Québec, le 26 avril 2017. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé aujourd’hui la mise en place de nouvelles mesures modifiant les procédures de nomination dans la haute fonction publique.

De façon progressive, au cours de l’automne prochain, le Gouvernement du Québec mettra en place ces mesures destinées à rendre les processus de nomination plus transparents. Les organismes juridictionnels, tels que les régies et tribunaux administratifs, seront les premiers touchés.

De façon concrète, les informations sur les postes offerts, les exigences requises et les processus de concours ou de sélection applicables seront désormais tous rassemblés sur une seule plateforme numérique. De plus, un plan d’action en matière de représentativité sera établi afin d’assurer, pour l’ensemble des titulaires nommés par le gouvernement, une meilleure parité entre les hommes et les femmes et la présence de membres des communautés autochtones, anglophones ou des minorités ethnoculturelles.

Par ailleurs, en ce qui a trait aux nominations requérant l’approbation des deux tiers des membres de l’Assemblée nationale, et toujours dans ce même souci d’améliorer le processus, le gouvernement propose qu'un candidat considéré pour la direction d’une des organisations visées puisse préalablement être rencontré individuellement par les chefs de chacun des groupes parlementaires ou leur représentant.

Citation :

« Ces démarches s’inscrivent dans la foulée des gestes que nous avons posés en matière de transparence et d’accessibilité à l’information. Les hauts fonctionnaires sont investis d’importantes responsabilités, et nous devons être en mesure de démontrer qu’ils détiennent bel et bien, et en dehors de la partisanerie, toutes les compétences nécessaires pour accomplir leur tâche à la satisfaction de la population québécoise et de ses institutions. Aussi, bien que la proposition relative aux nominations requérant l’approbation des deux tiers des membres de l’Assemblée nationale soit toujours au stade des discussions, elle témoigne de notre volonté d’améliorer nos échanges à cet égard et de nous assurer que les groupes parlementaires pourront avoir une meilleure idée de la valeur de chacune des candidatures proposées. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

-30-


Online as of: April 26, 2017


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017