Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Le gouvernement du Québec dévoile le Plan Nord à l’horizon 2035, le plan d’action 2015-2020

Montréal, le 8 avril 2015. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Pierre Arcand, ont dévoilé aujourd’hui le Plan Nord à l’horizon 2035, le plan d’action 2015-2020.

« Avec notre plan d’action sur cinq ans, nous présentons une vision à long terme, mais également une série d’actions prioritaires que nous entendons mettre en place rapidement pour atteindre nos objectifs de développement économique et social. Notre vision est simple : à l’horizon 2035, le Plan Nord aura permis la mise en valeur du potentiel diversifié du territoire, au bénéfice de ses populations et de tout le Québec, dans le cadre d’un développement durable exemplaire, selon une approche globale, intégrée, cohérente et responsable », a déclaré le premier ministre.

Des principes fondamentaux

Le premier ministre a souligné que la mise en valeur des ressources du Nord devait se faire au bénéfice des populations qui habitent le territoire et contribuer au progrès de l’ensemble du Québec. Il a indiqué que l’action du gouvernement dans le Nord québécois devrait respecter quatre principes fondamentaux, soit :

  1. un projet planifié et coordonné, qui mise sur le partenariat, l’investissement du secteur privé et l’accompagnement des communautés;
  2. une perspective de développement durable intégrant les dimensions économique, sociale et environnementale;
  3. une intervention gouvernementale adaptée aux réalités des communautés locales et autochtones, et à l’ensemble du territoire nordique;
  4. un développement harmonieux, éthique et respectueux des populations autochtones et non autochtones, qui est également soucieux de l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Le Plan Nord ne saurait exister en dehors d’un partenariat étroit avec les communautés qui habitent le territoire et du respect des priorités de développement qu’elles se sont données. La poursuite du dialogue avec les partenaires des territoires nordiques témoigne de la volonté ferme de notre gouvernement de maintenir et de renforcer la relation privilégiée et dynamique qu’il a établie avec le milieu », a expliqué le premier ministre.

Des orientations actualisées

Le ministre Arcand a précisé que sur la base de la vision à long terme du Plan Nord, le gouvernement a ciblé trois grandes orientations stratégiques afin de guider sa démarche et celle des partenaires :

  1. mettre en valeur de manière responsable le potentiel économique diversifié du Nord québécois au profit des populations qui y habitent et de l’ensemble du Québec;
  2. soutenir le développement de l’ensemble des communautés sur le territoire du Plan Nord, tant sur le plan de la mise en valeur de leur plein potentiel que sur celui de leurs conditions de vie;
  3. protéger l’environnement et préserver la biodiversité distinctive du Nord québécois en s’assurant de mettre en place des mécanismes devant permettre de consacrer, d’ici 2035, 50 % du territoire du Plan Nord à des fins autres qu’industrielles, à la protection de l’environnement et à la sauvegarde de la biodiversité.

« L’environnement d’affaires et les mesures de soutien financier que nous mettons en place contribueront à créer les conditions favorables pour attirer les investissements privés dans le Nord du Québec. Pour que le Plan Nord soit une réussite, nous misons également sur des actions concrètes qui permettront un développement en matière d’infrastructures de transport et de de télécommunication. La connaissance scientifique, qui est nécessaire pour planifier nos interventions, sera également soutenue, notamment avec la création de l’Institut nordique du Québec », a-t-il indiqué.

Cadre de réalisation

Le ministre Arcand a souligné que le gouvernement s’est doté d’une structure de gouvernance adaptée aux objectifs qu’il s’est donnés pour la mise en œuvre du Plan Nord. Il a rappelé que la Société du Plan Nord sera l’instance clé du déploiement des diverses composantes du Plan Nord. Sa mission sera de contribuer au développement intégré et cohérent du territoire du Plan Nord, en conformité avec les orientations définies par le gouvernement, et en concertation avec les représentants des régions et des nations autochtones concernées, ainsi qu’avec le secteur privé.

La Société sera appuyée dans sa démarche par l’Assemblée des partenaires, dont les membres sont nommés de telle manière qu’elle soit représentative des communautés du territoire du Plan Nord ainsi que des principaux secteurs d’activités concernés. Sa fonction est de donner son avis à la Société et au ministre responsable sur toute question que la Société lui soumet en rapport avec sa mission et ses activités. Elle peut également, de sa propre initiative, donner des avis et faire des recommandations.

Cadre financier

Avec la relance du Plan Nord, des investissements importants viendront soutenir les projets de développement en cours et à venir au nord du 49e parallèle. Le gouvernement mettra à profit les sommes mises à sa disposition par le Fonds du Plan Nord, qui sont estimées à 356,7 millions de dollars sur l’horizon 2015-2020. Ces sommes, combinées aux contributions des différents ministères et organismes, ainsi qu’à celles des partenaires, permettront au gouvernement de soutenir, au cours des cinq prochaines années, des interventions totalisant 1,340 milliard de dollars.

« En ajoutant les mesures entièrement financées par les différents ministères et organismes et leurs partenaires, les interventions réalisées sur le territoire du Plan Nord totaliseront près de 2 milliards de dollars sur l’horizon 2015-2020. À ces sommes, s’ajouteront des investissements substantiels provenant du secteur privé. Des contributions du gouvernement fédéral pourront venir bonifier les enveloppes », a expliqué le ministre.

« En relançant le Plan Nord, le gouvernement franchit une étape stratégique dans la poursuite de la démarche qu’il a amorcée en 2011 pour assurer le développement harmonieux et durable du Nord québécois. Fort d’une vision actualisée, notre gouvernement sera en mesure d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixés en vue de mettre en valeur le potentiel économique du Nord au profit de l’ensemble du Québec, d’assurer le mieux-être des populations locales et autochtones ainsi que de protéger l’environnement et de conserver la biodiversité de ce vaste territoire », a conclu le premier ministre.

Le Plan Nord à l’horizon 2035, le plan d’action 2015-2020 et son cadre de référence sont disponible sur le site Web du Plan Nord au Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.plannord.gouv.qc.ca.

-30-


Online as of: July 16, 2015


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017