Gouvernement du Québec

Premier

Restore text sizeIncrease text size

Le Québec mobilise ses partenaires pour la protection des écosystèmes des Grands Lacs

Québec, le 22 mars 2017. – Le Gouvernement du Québec mobilise ses partenaires de la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent pour éviter la suppression du financement accordé à la Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. Great Lakes Restoration Initiative (GLRI) qui vise, notamment, à soutenir des projets de revitalisation des écosystèmes dans le bassin des Grands Lacs. Toute menace à la qualité de l’eau et à la viabilité des écosystèmes des Grands Lacs peut avoir un impact sur le fleuve Saint-Laurent et, par conséquent, sur la qualité de vie de la population québécoise.

C’est pourquoi le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a contacté récemment le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne. D’autres appels auprès des gouverneurs des États américains des Grands Lacs sont prévus au cours des prochains jours.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, ainsi que la Délégation du Québec à Chicago sont à pied d’œuvre afin d’indiquer clairement qu’il faut préserver les acquis régionaux obtenus grâce à la GLRI. La ministre se rendra notamment dans la région des Grands Lacs au cours des prochaines semaines.

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, le ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, Glen R. Murray, et la ministre Christine St-Pierre ont cosigné une lettre destinée au président du Appropriations Subcommittee on Interior, Environment and Related Agencies, Ken Calvert, et à la « Ranking Member » du Appropriations Subcommittee on Interior, Environment and Related Agencies, Betty McCollum.

Rappelons que la Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. proposition budgétaire de l’administration fédérale américaine constitue une première étape dans le processus budgétaire, ce qui signifie que le Congrès pourrait considérer, amender, voire rejeter les propositions reçues. Dans l’intervalle, le Québec souhaite alimenter un consensus régional sur la question et se positionner en tant qu’acteur constructif pour le développement durable et l’intégration régionale autour des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent.

Citations :

« La région des Grands Lacs et du Saint-Laurent a le privilège de bénéficier de 18 % des réserves mondiales d’eau douce. Nous sommes bien conscients de notre chance, mais nous sommes également conscients du devoir qui nous revient : celui d’assurer l’avenir de cette ressource en prenant les mesures nécessaires à sa préservation dès maintenant. Nous travaillons collectivement en ce sens depuis plusieurs années, et c’est pourquoi nous voulons également faire valoir l’importance de ce programme pour le bien-être de nos populations respectives. Une grande mécanique se met présentement en marche pour répondre à la situation actuelle, et le Québec entend y jouer un rôle actif ».

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« La valorisation et la préservation des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent s’inscrivent parmi les grandes priorités du Gouvernement du Québec, et nous entendons poursuivre et concrétiser les efforts que nous avons choisi d’investir dans ce domaine. La Délégation du Québec à Chicago nous permet de jouer un rôle de leader dans la région depuis maintenant de nombreuses années sur ces sujets d’importance majeure. Le réseau des représentants du Québec est proactif et travaille en amont avec ses partenaires de longue date pour favoriser une stratégie régionale efficace et rappeler l’importance de ce type d’initiative pour notre avenir à tous ».

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« La qualité de l’eau et des écosystèmes des Grands Lacs doit être au cœur de nos préoccupations. Ce réseau hydrographique dessert en eau potable plus de 40 millions de personnes. L’administration américaine doit poursuivre ses efforts qui s’additionnent aux nôtres pour préserver cette ressource inestimable pour nos populations et nos enfants. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Faits saillants :

Ces actions constituent un levier d’influence important pour le Québec, notamment sur les enjeux reliés à l’eau : transport maritime, technologies vertes, espèces aquatiques envahissantes, nutriments, infrastructures, niveaux d’eau des Grands Lacs, érosion des berges, etc.

-30-


Online as of: March 22, 2017


Accessibility   |   Privacy Policy   |   Copyrights

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017