Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Annexes

Annexe 1
Recommandations du comité de travail conjoint sur le déploiement d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques entre le Québec et le Maine

29 août 2016

Sommaire – Le 9 mars 2016, le gouverneur LePage et le premier ministre Couillard ont annoncé une initiative visant à accroître le nombre de bornes de recharge pour véhicules électriques entre le Québec et le Maine. Un comité de travail conjoint a été créé pour formuler des recommandations à l’égard des corridors routiers à prioriser et des enjeux liés au déploiement de bornes de recharge. Le comité de travail conjoint comprend le Maine Department of Transportation, le Maine Energy Office, la Maine Turnpike Authority ainsi que le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et Hydro-Québec.

Le comité de travail conjoint a terminé son travail d’évaluation et recommande l’installation de bornes de recharge rapide de niveau 3 le long d’un corridor allant du sud de Portland à Québec, le long des autoroutes I-295 et I-95 et de la route 201 au Maine, et le long de la route 173 et de l’autoroute 73 au Québec. Au Maine, le comité de travail conjoint donne la priorité à l’installation de bornes à la West Gardiner Service Plaza et dans les municipalités de Waterville, Skowhegan, Bingham et Jackman. Au Québec, toutes les bornes de recharge rapide nécessaires dans ce corridor sont déjà en service. Elles sont opérées par le Circuit électrique et situées à Québec (deux bornes), Lévis, Sainte-Marie et Saint-Georges, qui se trouve à une distance idéale de 72 km (45 milles) de Jackman. D’autres bornes pourraient être ajoutées en 2017.

Dans une deuxième étape, le comité de travail conjoint se penchera sur le financement des infrastructures de recharge et étudiera l’opportunité d’établir d’autres corridors électriques. Le Maine sélectionnera un partenaire du secteur privé pour le déploiement de ses infrastructures, tout en assurant l’interopérabilité transfrontalière. Le comité de travail conjoint étudiera deux autres tracés pour le développement d’infrastructures de recharge électriques, soit un corridor qui se rendrait à Montréal en passant par l’ouest du Maine, vers le nord du New Hampshire, ainsi qu’une route côtière. Au Québec, la route allant de Montréal vers le Vermont et le New Hampshire est presque achevée. Des bornes sont installées à Montréal, Richelieu, L’Ange-Gardien, Bromont et Magog. Il ne manque qu’une borne de recharge rapide à Stanstead, qui pourrait être mise en service au printemps 2017.

Contexte – Il y a un an, lors de la 39e Conférence des gouverneurs de la Nouvelle‑Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada, le gouverneur LePage et le premier ministre Couillard se sont engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de la région de 35 à 45 % sous le niveau de 1990 d’ici 2030. Le Maine et le Québec partagent le défi de diminuer l’empreinte carbone de leur secteur des transports, lequel est à l’origine de la majorité de leurs émissions de GES. La réduction des émissions de ce secteur au Maine et au Québec jouerait un rôle déterminant dans l’atteinte de l’objectif régional de diminution des émissions des GES. Le Maine et le Québec sont aussi unis par leurs liens historiques et culturels ainsi que par l’importante industrie du tourisme transfrontalier. L’initiative lancée en mars visait à garantir la disponibilité d’infrastructures de recharge adéquates aux visiteurs qui conduisent des véhicules électriques. En 2015, plus de 155 000 véhicules de passagers ont traversé la frontière canado-américaine à Jackman, au Maine. Cette initiative s’inscrit également dans un projet d’envergure mené par le Gouvernement du Québec visant à augmenter à 100 000 le nombre de véhicules électriques sur les routes d’ici 2020.

Mesures supplémentaires – Le comité de travail conjoint poursuivra ses efforts en vue de trouver des partenaires du secteur privé, déterminer le type et la portée des infrastructures de recharge ainsi que l’emplacement exact des bornes. Dans cet esprit, le Maine Energy Office a publié une demande d’information visant à recueillir les suggestions des parties intéressées. Après avoir examiné les commentaires reçus, le Maine prévoit lancer une demande de propositions pour trouver des partenaires afin de mettre en place le corridor de bornes de recharge électrique.

Le comité de travail conjoint est reconnaissant à l’égard des intervenants du secteur privé, notamment Drive Electric Maine, Nissan et Central Maine Power. Leur aide technique et leurs conseils ont été déterminants dans le succès de cette initiative.

Annexe 2

Tracé du corridor de recharge électrique de la Ville de Québec à Portland.


Mise en ligne : 29 août 2016


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017