Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Séisme en Asie du Sud et ouragan Stan Le Québec solidaire des habitants des pays touchés

Québec, le 10 octobre 2005 – Le gouvernement du Québec est présentement à l'œuvre afin d'apporter son aide aux pays touchés par le séisme en Asie du Sud et par l'ouragan Stan en Amérique Centrale.

Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, a d'abord tenu à offrir, au nom de tous les Québécois, ses plus sincères condoléances à la population touchée par les deux catastrophes. « Les habitants du Pakistan et du Guatemala principalement, mais aussi de l‘Inde, de l'Afghanistan, du Mexique, du Salvador et du Nicaragua traversent des moments pénibles, et nous sommes solidaires dans cette épreuve ».

Le premier ministre du Québec a par ailleurs contacté l'Ambassadeur du Guatemala au Canada, monsieur Carlos Umberto Licona, pour lui offrir le support et l'aide du gouvernement du Québec.

Le gouvernement québécois suit la situation de près depuis les toutes premières heures suivant les catastrophes. Le vice-premier ministre et ministre de la Sécurité publique, monsieur Jacques P. Dupuis, a indiqué que le ministère de la Sécurité publique est en contact avec la Croix-Rouge canadienne afin de coordonner l'intervention du Québec, tant au Guatemala qu'au Pakistan, en cas de besoin.

Le ministre des Relations internationales, madame Monique Gagnon-Tremblay, est pour sa part en contact avec son homologue fédéral afin d'offrir l'aide du Québec.

La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, madame Lise Thériault, à témoigné de la solidarité du Québec aux leaders de la communauté pakistanaise de Montréal. La ministre participera par ailleurs à une réunion organisée par le consul du Pakistan, monsieur Saifullah Chattha, afin de coordonner l'aide qui sera apportée.

« Nous nous sommes engagés à travailler de concert avec la Croix-Rouge canadienne afin de répondre aux demandes, notamment en ce qui concerne l'apport de l'expertise et du génie québécois pour la reconstruction des zones sinistrées », a ajouté monsieur Charest.

« Nous devons faire montre d'empathie et de solidarité dans ces situations difficiles. Nous apporterons toute la collaboration désirée, et ce en fonction des besoins des communautés affectées par les catastrophes », a conclu le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 11 octobre 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017