Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre annonce un investissement de plus de huit millions de dollars qui permettra de former des médecins au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Saguenay, le 17 novembre 2005 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard et la députée de Jonquière, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, madame Françoise Gauthier, ont annoncé aujourd'hui une contribution gouvernementale de plus de huit millions de dollars pour permettre la création d'un pôle de formation en médecine dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Cette formation sera offerte par l'Université de Sherbrooke, en collaboration avec l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

« Voici un bel exemple de la capacité d'innover que l'on trouve dans nos universités et de la place stratégique que celles-ci occupent dans le développement des régions. Ce projet se situe à la rencontre des deux plus importantes priorités gouvernementales, la santé et l'éducation, et c'est pourquoi le gouvernement l'appuie sans réserve », a affirmé le premier ministre.

Comme l'a expliqué monsieur Couillard, « cette formation sera offerte par la faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke, avec la collaboration de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Le programme est d'une durée de quatre ans, soit deux ans et demi de formation préclinique et un an et demi d'externat. Alors que le volet préclinique se réalisera principalement sur le campus de l'UQAC, la suite du programme se déroulera en milieu hospitalier, surtout au Pavillon Saint-Vallier du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, jadis connu sous le nom de Centre hospitalier régional de la Sagamie ».

Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport investira 2,1 millions de dollars afin de permettre à l'UQAC d'aménager les espaces et d'acquérir l'équipement requis. D'autre part, une allocation annuelle de 320 000 $ sera consentie à l'Université de Sherbrooke pour les années 2005-2006, 2006-2007 et 2007-2008, dans le but de faciliter le démarrage et le fonctionnement du projet. Pour les deux années suivantes, cette subvention sera de 160 000 $ par année.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) appuie quant à lui le projet à hauteur de 4,52 millions de dollars. Cette aide gouvernementale permettra à l'Hôpital de Chicoutimi de rehausser ses infrastructures, de sorte que 3,7 millions de dollars seront consacrés à des immobilisations, 346 000 $ à l'achat d'équipement et 225 000 $ aux systèmes d'information. De plus, le MSSS investira 250 000 $ afin de combler les frais reliés à l'implantation du programme.

Ce projet répond à la fois à la nécessité de former davantage de médecins et à l'importance d'en favoriser une meilleure répartition sur le territoire. Madame Gauthier s'est dit ravie que la région puisse accueillir ses 24 premiers étudiants en médecine dans moins d'un an, et un nombre égal à chaque rentrée successive. « Notre gouvernement mise beaucoup sur la déconcentration et la décentralisation de la formation universitaire en médecine. En familiarisant les futurs médecins avec le travail en région, cette formule augmente nos chances de les voir ensuite s'installer chez nous, ce qui ne peut qu'avoir des répercussions positives sur l'état de nos effectifs médicaux », a-t-elle souligné.

Le député de Roberval, monsieur Karl Blackburn, a pour sa part tenu à souligner les impacts majeurs de cette annonce sur l'ensemble de la région. « Il est clair que le fait de faire ses études dans une région comme la nôtre, que ce soit pour un résident originaire du Saguenay, du Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord, du Bas-Saint-Laurent ou de toute autre région au Québec, présente un fort potentiel quant au développement d'un sentiment d'appartenance. Ce nouveau pôle de formation en médecine est un atout de taille pour attirer et retenir les médecins dans notre belle région. » a conclu celui-ci.

-30-


Mise en ligne : 17 novembre 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017