Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Convention sur la diversité des expressions culturelles, le Québec chef de fileLe Québec est le premier État au monde à approuver la convention de l'UNESCO pour la défense er la promotion de la culture

Québec, le jeudi 10 novembre 2005 - C'est en ces mots que le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, a salué le vote unanime des membres de l'Assemblée nationale signifiant l'approbation par le Québec de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée à la 33e session de la Conférence générale de l'UNESCO, le 20 octobre dernier.

« Avec l'approbation de cette Convention par l'Assemblée nationale, une page importante de notre histoire culturelle et diplomatique est tournée aujourd'hui. Si le Québec s'est posé comme un précurseur en matière de défense du caractère spécifique de la culture dans les négociations commerciales internationales, aujourd'hui il devient le premier gouvernement au monde à approuver la Convention. Je suis fier de ce vote unanime qui met en relief l'attachement des Québécois et des Québécoises à nos créateurs », a déclaré le premier ministre à cette occasion.

« Les prochaines étapes seront cruciales, a souligné la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, madame Line Beauchamp. Il faut encore voir à la ratification de la Convention par le plus grand nombre de pays membres de l'UNESCO et à sa mise en œuvre, un travail de longue haleine auquel le Québec continuera de contribuer activement. Je tiens à rendre hommage à messieurs Pierre Curzi et Robert Pilon pour tout le travail accompli et je suis convaincue que nous allons poursuivre conjointement nos efforts pour toujours mieux défendre et promouvoir notre culture. »

Selon la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, madame Monique Gagnon-Tremblay, « il faut profiter au maximum de ce succès de la diplomatie québécoise pour faire progresser les choses. Le premier ministre, mes collègues à la Culture et aux Communications, au Développement économique, à l'Innovation et à l'Exportation et moi-même, de même que les représentants du Québec à l'étranger ne ménageront aucun effort pour sensibiliser nos interlocuteurs étrangers à l'importance de ratifier rapidement et en grand nombre la Convention de l'UNESCO. Je profiterai moi-même de la Conférence des ministres de la Francophonie à Madagascar pour sensibiliser mes collègues francophones à l'importance de cette ratification. »

« La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est un instrument qui tombe à point. Elle sera un outil de référence pour les États qui font face à des pressions pour libéraliser leurs secteurs culturels, en contribuant à légitimer au plan international leurs politiques culturelles », a indiqué le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, monsieur Claude Béchard.

En vertu de la Loi sur le ministère des Relations internationales et conformément aux compétences du Québec, la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, qui devra être ratifiée par le Canada, devait être approuvée par l'Assemblée nationale pour en assurer la mise en œuvre. « Nous souhaitons que ce geste incite tous les membres de l'UNESCO à ratifier rapidement cette Convention », de conclure monsieur Charest.

– 30 –


Mise en ligne : 10 novembre 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017