Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Bilan de la session parlementaire du printemps Le Québec progresse!

Québec, le jeudi 16 juin 2005 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, accompagné des ministres Jacques P. Dupuis, Monique Jérôme-Forget, Philippe Couillard, Jean-Marc Fournier et Michelle Courchesne, a dressé un bilan très positif de l'action de son gouvernement lors de la dernière session parlementaire.

Le premier ministre a souligné la qualité du travail de son équipe ministérielle. «Nous avons fait avancer le Québec vers un développement économique solide et durable, vers des services publics modernisés et efficaces et cela, en défendant efficacement nos intérêts et notre identité », a affirmé monsieur Charest.

1. Un Québec plus prospère fondé sur les principes de développement durable

La session a d'abord été marquée par l'adoption du Budget 2005-2006 tourné vers la croissance économique, les investissements et l'emploi pour toutes les régions. Le gouvernement a maintenu le cap sur le déficit zéro et confirmé sa gestion rigoureuse des fonds publics. « C'est 1,4 milliard de dollars que nous avons retourné dans les poches des contribuables depuis notre arrivée au pouvoir » a indiqué monsieur Charest.

Le développement durable

Avec le dépôt de son projet de loi sur le développement durable, le gouvernement a opéré un virage sans précédent qui vise à faire en sorte que le Québec soit parmi les sociétés les plus avancées à cet égard. Ce projet de loi vise à assurer un développement qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Pour notre gouvernement, le développement durable doit s'appuyer sur une vision à long terme qui prend en compte la caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique.

Il faut souligner également l'introduction de nouvelles règles d'exploitation de la forêt publique et la création du poste de Forestier en chef.

L'économie et les régions

Une nouvelle fiscalité pour les entreprises a été mise en place pour attirer de nouveaux projets et créer de nouveaux emplois, conjuguée à l'adoption d'une série de mesures économiques qui auront un impact significatif en région. C'est le cas des réinvestissements majeurs de 378M $ dans le Fonds d'intervention économique régional (FIER), dans les infrastructures routières, et les mesures adaptées à chacune des régions pour appuyer l'industrie forestière dans son repositionnement.

Le gouvernement s'est engagé dans une accélération spectaculaire des travaux routiers avec une moyenne de 1,3MM $ par année pour chacune des trois prochaines années.

Le gouvernement a par ailleurs assuré la place de Montréal parmi les leaders mondiaux de l'aéronautique en appuyant financièrement les projets majeurs de Bombardier, Pratt & Whitney et Bell Helicopter qui créeront à eux seuls des milliers de nouveaux emplois.

2. Des services publics de qualité

Pour la santé

Le gouvernement a aussi enclenché le plus vaste projet d'infrastructures de santé jamais réalisé au Canada avec les 2,5 MM $ qui seront ainsi investis à Montréal.

Une attention particulière a été apportée aux personnes âgées avec le rétablissement de la gratuité des médicaments pour les plus démunis. Nous avons également amélioré l'aide accordée aux aidants naturels.

Les réformes structurelles en santé ont été poursuivies pour permettre d'améliorer les services à la population. Nous avons pris le virage de la prévention avec l'introduction d'un meilleur encadrement de l'usage du tabac dans les lieux publics ou la promotion de saines habitudes de vie.

Le budget consacré à la santé a augmenté de 3M $ depuis l'arrivée au pouvoir du gouvernement.

Pour l'éducation

Le montant accordé à l'aide aux devoirs a été doublé à 20 M $, afin d'accentuer notre soutien à la réussite. Le gel des frais de scolarité pour les études supérieures a été maintenu et une entente est intervenue avec les étudiants concernant les prêts et bourses. Un nouveau régime pédagogique pour le primaire et le secondaire ajoutera 1h30 d'enseignement supplémentaire dès septembre 2006 et l'anglais sera enseigné dès la 1ère année.

Pour la famille

Dès janvier prochain, en vertu de l'entente de 3,7MM $ que nous avons conclue avec le gouvernement fédéral, nous serons les maîtres d'œuvre du Régime québécois d'assurance parentale qui permettra aux familles de bénéficier de congés plus souples et plus généreux.

Les versements faits dans le cadre du programme Soutien aux enfants – 500 millions de dollars par trimestre – ont bénéficié à près d'un million de familles québécoises. Un effort majeur a été consenti en faveur du logement social avec des mises de fonds supplémentaires de 145 M $. Un document de consultation sur la Stratégie d'action jeunesse fera l'objet d'une consultation dès cet été en vue du dépôt d'une politique à l'automne.

Pour la modernisation

Les travaux de modernisation de l'État se sont poursuivis et un rapport d'étape a fait le point sur cette importante démarche. La mise en ligne du portail Jeunesse, le dépôt du projet de loi sur le poste de Directeur des poursuites publiques sont d'autres initiatives qui s'inscrivent dans ce cadre.

« Grâce à une gestion rigoureuse des dépenses et des effectifs, nous avons réalisé des économies récurrentes de plus de 350 millions de dollars, dont plus de 100 millions de dollars en masse salariale, » a précisé le premier ministre Charest.

3. La promotion des intérêts du Québec, de sa culture et de son identité

Les Québécois peuvent également compter sur leur gouvernement pour que leurs intérêts et leur identité soient défendus de façon efficace. Plusieurs dossiers majeurs avec le gouvernement fédéral démontrent que nos efforts et notre approche portent fruit : les infrastructures, les congés parentaux et très prochainement le transfert de la taxe fédérale d'accise sur l'essence.

Des gestes importants ont d'autre part été posés pour aider les artistes et promouvoir les activités culturelles. Placements Culture, créé lors du dernier budget, permettra aux capitaux privés de se joindre au fonds spécial de 5 M $ du gouvernement déjà disponible pour notre culture. Des mesures fiscales ont également été bonifiées pour favoriser l'essor de notre industrie cinématographique.

Nous avons franchi une étape cruciale pour la protection de la diversité culturelle avec l'appui des délégués de soixante-dix pays à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Sur le plan international, le Québec n'a jamais été aussi actif et nous sommes déterminés à prendre notre place au sein des conférences internationales.

« Nous sommes plus que jamais déterminés à poursuivre le travail entrepris, car nous faisons avancer le Québec, » a conclu le premier ministre.

- 30 -


Mise en ligne : 16 juin 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017