Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec à l'écoute de la problématique particulière du Nord-du-Québec

Québec, le 10 juin 2005 – Reconnaissant la problématique particulière à laquelle font face les travailleurs et les entreprises forestières opérant dans la région du Nord-du-Québec et notamment à Chibougamau et à Chapais, le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest et le ministre des Ressources naturelle et de la Faune et ministre responsable de la région du Nord-du-Québec, monsieur Pierre Corbeil, ont rencontré les représentants de la Coalition pour la survie de Chibougamau-Chapais et mettront sur pied un comité de travail, constitué de représentants des deux entreprises, de la coalition de Chibougamau-Chapais, de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Baie James, des ministères des Ressources naturelles et de la Faune de même que des Affaires municipales et des Régions.

« Placé sous la coordination du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), ce comité se réunira pour trouver des solutions concertées à la situation particulière avec laquelle doivent composer les intervenants et les industries de la région. Nous devons être imaginatifs dans la mise en place de mesures adaptées à la réalité du Nord-du-Québec », a affirmé le premier ministre.

L'importance des incendies de forêt des derniers jours dans le Nord-du-Québec et le fait que le Nord-du-Québec est plus touché par la réduction de la possibilité forestière puisqu'il est assujetti à l'application de la Paix des braves fait que cette région vit une situation particulière. Devant cet état de fait, le gouvernement a organisé plusieurs rencontres avec les représentants de Chibougamau, de Chapais et du Nord-du-Québec. Le premier ministre, le ministre Corbeil et la ministre des Affaires municipales et des Régions, madame Nathalie Normandeau, en sont venus à la conclusion qu'il était nécessaire de mettre sur pied ce comité pour favoriser le développement économique de la région et du Québec, dans le respect de la pérennité de la ressource.

« Par la création de ce comité, nous témoignons notre appui aux citoyens de la région. Parallèlement aux travaux de ce comité, nous devons poursuivre la mise en place du plan d'action du Nord-du-Québec pour minimiser les impacts de la baisse de possibilité forestière et trouver des solutions adaptées », a affirmé la ministre Normandeau.

Le ministre Corbeil a tenu à rassurer la population de la région du Nord-du-Québec. « Notre gouvernement a la volonté ferme de trouver des solutions sur mesure qui tiennent compte du fait que les deux entreprises forestières sont des entreprises indépendantes déjà très performantes et que celles-ci sont plus directement touchées que toute autre entreprise par la mise en œuvre du volet forestier de l'entente de la Paix des Braves. Nous devons être sérieux dans notre démarche », a mentionné monsieur Corbeil.

« Le Québec a besoin d'une population dynamique et de la main-d'œuvre performante du Nord-du-Québec pour favoriser le développement non seulement de Chibougamau et de Chapais, mais de tout le Québec », a conclu le premier ministre.

Les représentants des entreprises, de la région et de la coalition ont accepté de participer aux travaux du comité et se sont dit encouragés par l'ouverture du gouvernement à trouver des solutions adaptées à leur contexte particulier.

Rappelons que le premier ministre, le vice-premier ministre et ministre de la Sécurité publique et le ministre Corbeil ont visité, mardi dernier, la région de Chibougamau pour constater l'état des lieux à la suite des incendies de forêt hors du commun qui y sont survenus. Le gouvernement s'est engagé à prendre des mesures rapidement pour procéder à la récupération des volumes de bois brûlés le plus rapidement possible. Cette récolte pourrait ainsi diminuer les effets de la baisse de possibilité forestière.

– 30 –


Mise en ligne : 10 juin 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017