Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

L'environnement, la sécurité, le commerce, l'énergie, le transport et le tourisme au centre des discussionsLe gouverneur Douglas rencontre le premier ministre Charest à l'occasion d'une mission au Québec

Le gouverneur du Vermont, monsieur James H. Douglas et le premier ministre du Québec, monsieur Jean CharestQuébec, le 9 juin 2005 – Le gouverneur du Vermont, monsieur Jim Douglas, et le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, ont fait le point sur la coopération Vermont-Québec lors d'un entretien aujourd'hui, à Québec. Le gouverneur Douglas, qui effectue présentement une mission de deux jours au Québec, a prononcé plus tôt aujourd'hui une allocution sur le thème « Le Vermont et le Québec : une frontière commune, des intérêts communs », à l'invitation de la Chambre de Commerce de Québec et de la Société des relations internationales de Québec.

« J'ai notamment informé le gouverneur des travaux qui compléteront le tronçon de l'autoroute 35 entre Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Armand. Cette autoroute est au cœur du commerce entre le Québec et le Vermont, dont les échanges s'élevaient à quelque 4,5 milliards de dollars en 2004 », a dit le premier ministre du Québec, précisant que cet État est le 3e plus grand partenaire commercial du Québec aux États-Unis.

De son côté, le gouverneur a rappelé l'importance du dossier de l'énergie. « Nous sommes des partenaires de longue date en matière d'énergie et ce partenariat importe beaucoup pour les citoyens du Vermont. Au cours des prochaines années, nous souhaitons pousser plus loin nos liens dans les secteurs de la production d'énergie renouvelable, de l'innovation technologique et de l'efficacité énergétique », a déclaré monsieur Douglas. Des membres de la délégation du Vermont se joindront d'ailleurs au gouverneur, demain, pour visiter des parcs éoliens en Gaspésie. « Une longue tradition unit le Québec et le Vermont en matière d'échanges énergétiques. Nous entendons demeurer un partenaire de premier plan et aussi mettre à profit les grands avantages, tant économiques qu'environnementaux, que présentent l'hydroélectricité et l'énergie éolienne québécoises », a soutenu monsieur Charest.

En matière de sécurité, la coopération bilatérale, amorcée en décembre 2003 à la suite de l'entente de coopération signée lors de la première visite du gouverneur Douglas au Québec, a permis aux responsables de la sécurité du Vermont et du Québec d'améliorer et d'accroître les communications et les échanges de renseignements. S'inscrivant dans cette coopération plus soutenue, les corps policiers et les organisations des mesures d'urgence des deux parties participeront conjointement, en octobre 2005, à un exercice de simulation d'un attentat terroriste de part et d'autre de la frontière.

L'environnement est également un dossier majeur de la coopération entre le Vermont et le Québec. À cet effet, le gouverneur Douglas a fait état de la mise en œuvre du Clean and Clear Water Action Plan, qui vise notamment l'assainissement des eaux des lacs Champlain et Memphremagog. La baie Missisquoi fait aussi l'objet d'un suivi, un monitorage conjoint y étant mené afin d'évaluer les niveaux de phosphore de ses eaux. Le Québec et le Vermont contribuent, par ailleurs, à la préparation du rapport State of the Lake, qui sera rendu public d'ici quelques semaines et qui trace un portrait global de l'état du lac.

Les deux chefs de gouvernement ont, en outre, discuté de nouvelles avenues de coopération :

  • Les deux gouvernements ont complété, de part et d'autre de la frontière, les démarches visant l'exécution réciproque des ordonnances alimentaires, afin de faciliter le recouvrement des créances alimentaires, pour le plus grand bénéfice des familles du Québec et du Vermont.
  • Des efforts de promotion conjoints seront déployés pour donner une plus grande visibilité aux célébrations du 400e de la ville de Québec (2008) et du lac Champlain (2009).
  • Une amorce de dialogue a été entamée sur les dossiers agro-alimentaires, notamment la traçabilité des animaux d'élevage et l'agroenvironnement.

Il s'agissait de la troisième rencontre bilatérale entre messieurs Charest et Douglas, le gouverneur étant venu au Québec une première fois, en décembre 2003, et le premier ministre s'étant rendu au Vermont, en août 2004.

– 30 –


Mise en ligne : 9 juin 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017