Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Les feux de forêt de Chibougamau « Un événement hors du commun, mais heureusement la situation s'améliore grâce à la mobilisation générale », souligne le premier ministre Jean Charest

Québec, le 7 juin 2005 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, le vice-premier ministre et ministre de la Sécurité publique, monsieur Jacques P. Dupuis ainsi que le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable de la région du Nord-du-Québec, monsieur Pierre Corbeil, se sont rendus aujourd'hui à Chibougamau pour constater l'ampleur des dommages causés par les feux de forêt qui se sont produits au cours des derniers jours.

Accompagnés par le maire de la municipalité de Chibougamau, monsieur Donald Bubar, le premier ministre et ses ministres ont survolé en hélicoptère la région touchée par les feux de forêt avant de visiter les locaux temporaires de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) à Chibougamau ainsi que le Centre de coordination des services d'urgence, logé dans l'hôtel de ville de la municipalité.

Au cours d'un point de presse, monsieur Charest a précisé que : « Le gouvernement du Québec maintient son appui aux autorités locales et aux personnes incommodées par la situation, incluant les travailleurs de la région, et le maintiendra tant et aussi longtemps que leurs activités n'auront pas repris leur cours ».

Quant au vice-premier ministre, monsieur Jacques P. Dupuis, il a tenu à saluer le travail de l'ensemble des intervenants qui, en se mobilisant rapidement, ont réussi à maîtriser une situation hors du commun dans la région. Il a notamment rappelé les efforts conjugués de la Direction régionale de la sécurité civile du Saguenay–Lac-Saint-Jean/Côte-Nord, de la SOPFEU, de la Sûreté du Québec, du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, de Communication-Québec, d'Hydro-Québec, du ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada, du ministère de la Défense nationale, du Centre national de veille de la sécurité publique, du ministère des Services gouvernementaux ainsi que du ministère de la Sécurité publique : « Grâce à l'intervention rapide de l'ensemble des intervenants, les feux de forêt près de la ville ont été contenus rapidement et la sécurité des citoyens a été assurée dans les plus brefs délais ».

Pour sa part, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, monsieur Pierre Corbeil, a rappelé que « les indices d'inflammabilité restent élevés sur tout le territoire du Québec. La lutte des derniers jours doit se poursuivre pour éviter une reprise des feux ou de nouveaux incendies ».

Rappelons finalement que la situation de sécheresse qui prévaut depuis une dizaine de jours dans le moyen Nord-du-Québec a donné lieu à de nombreux incendies de forêt. Au 31 mars 2005, on rapportait 45 feux actifs pour près de 5 270 hectares affectés. En date du 6 juin, bien que la ville de Chibougamau semblait à l'abri, 55 incendies faisaient toujours rage sur l'ensemble du territoire québécois. 20 camions-citernes, 74 hélicoptères, 900 combattants terrestres servent à combattre les incendies. Une partie des ressources viennent de l'Ontario, de la Saskatchewan, de l'Alberta, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, des Territoires du Nord-Ouest et du Maine. Les quelques 1 000 personnes qui ont été évacuées dans la nuit du 5 au 6 juin ont réintégré leur résidence le 6 au matin.

- 30 -


Mise en ligne : 7 juin 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017