Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

60e anniversaire de la libération d'Auschwitz Le Québec ajoute sa voix à celle de la communauté internationale

Montréal, le 27 janvier 2005 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, et la ministre des Relations avec les citoyens et de l'Immigration, madame Michelle Courchesne, s'associent aux différentes cérémonies de commémoration soulignant le 60e anniversaire de la libération d'Auschwitz, ce camp nazi situé en Pologne où plus d'un million de femmes, d'hommes et d'enfants de confession juive ont été exterminés pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Cet anniversaire fait appel à notre devoir de mémoire. Il nous rappelle l'importance de comprendre le passé et d'en témoigner de génération en génération », a souligné le premier ministre Jean Charest en insistant également sur le renforcement, à l'échelle internationale, de notre compassion et de notre solidarité les uns envers les autres.

À la fin de la guerre, le Canada a été le premier pays à mettre en place des mesures d'urgence pour accueillir les réfugiés de l'Holocauste. Ainsi, tout près de 35 000 survivants vinrent s'établir à Montréal. Aujourd'hui, on estime à environ 6 000 le nombre de Québécoises et de Québécois qui ont survécu aux camps d'extermination et qui vivent à Montréal, faisant de la métropole québécoise la troisième ville au monde où se trouve la plus forte concentration de survivants.

« Au nom du peuple québécois, je tiens à témoigner de ma plus profonde solidarité envers la communauté juive du Québec et particulièrement à l'endroit de ces témoins vivants de l'une des pires atrocités que l'humanité ait connues », a déclaré le premier ministre.

- 30 -


Mise en ligne : 27 janvier 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017