Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Réaction du premier ministre à l'annonce du décès de monsieur Louis J. Robichaud

Québec, le 6 janvier 2005 - Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, a appris avec regret aujourd'hui le décès de l'ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick et sénateur, monsieur Louis J. Robichaud.

« Premier Acadien à devenir premier ministre du Nouveau-Brunswick, il a mis en place des réformes qui ont changé profondément la société néo-brunswickoise. L'un des faits marquants a certainement été la création de l'Université de Moncton, en 1963, une des rares universités unilingues françaises d'Amérique du Nord située à l'extérieur du Québec. Ce mouvement d'affirmation du fait français au Nouveau-Brunswick se poursuivait, en 1969, à la proclamation du statut bilingue de la province. Doté d'un esprit progressiste et déterminé, Louis J. Robichaud aura connu une carrière au service de ses concitoyens en faisant la promotion de l'égalité entre tous et en améliorant leur qualité de vie de façon remarquable. Aujourd'hui le Canada tout entier subit une lourde perte avec son décès. Je salue le combat de cet homme contre la maladie et honore sa mémoire en cetriste jour », a déclaré le premier ministre.

Au nom du gouvernement du Québec et de tous les Québécois, monsieur Charest a tenu à exprimer ses plus profondes sympathies à la famille, aux amiset aux Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises.

-30-


Mise en ligne : 6 janvier 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017