Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Québec investit 256 millions de dollars sur trois ans pour le prolongement de l'autoroute 50

Thurso, le 15 février 2004 - Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, a annoncé aujourd'hui des investissements de 256 millions de dollars sur trois ans pour le prolongement de l'autoroute 50 reliant les régions de l'Outaouais et des Laurentides.

Accompagné pour l'occasion du ministre des Transports, monsieur Yvon Marcoux, du ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et aux Affaires autochtones, et ministre responsable de la région de l'Outaouais, monsieur Benoît Pelletier, et du député de Papineau, monsieur Norman MacMillan, monsieur Charest a expliqué que les investissements passeront graduellement de 36,1 millions de dollars, dès cette année, à 82,5 millions en 2006 et à 137,3 millions en 2007.

« Aujourd'hui, nous prenons l'engagement de réaliser des étapes majeures du prolongement de l'autoroute 50 d'ici 2007. Au terme de cet engagement sur trois ans, tout le lien autoroutier menant du secteur de Buckingham à Lachute sera en chantier. Nous faisons ainsi de l'autoroute 50 une priorité », a soutenu le premier ministre.

Le ministre des Transports, monsieur Yvon Marcoux, a pour sa part insisté sur l'importance des travaux qui seront réalisés au cours des prochaines années. « L'ouverture de ce vaste chantier sur l'autoroute 50 témoigne de notre ferme volonté d'outiller les régions de l'Outaouais et des Laurentides d'un axe routier efficace, fluide et sécuritaire. Le développement économique de l'ensemble des régions du Québec passe en effet par la mise en place de réseaux de transport performants. Nous franchissons donc une étape importante aujourd'hui. »

Rythme des travaux

Dès cet été, on procédera à la fin des travaux qui avaient été entrepris en 2004 sur le tronçon de six kilomètres compris entre le chemin Doherty et la montée Laurin, devançant ainsi d'un an l'échéance prévue. Durant la même période, les travaux débuteront aussi sur le tronçon entre Grenville-sur-la-Rouge et Lachute, et les démarches suivront leur cours pour l'obtention des autorisations environnementales, la préparation des plans et devis et l'acquisition de l'emprise sur les autres tronçons. Puis, en 2006 et 2007, les premiers travaux sur les trois autres tronçons compris entre Thurso et Grenville-sur-la-Rouge seront entrepris.

Dès 2008, la population commencera à bénéficier de l'ouverture de deux premiers tronçons, soit ceux entre le chemin Doherty et Thurso, ainsi qu'entre Grenville-sur-la-Rouge et Lachute. L'année suivante, les tronçons Montebello-Fassett et Fassett-Grenville-sur-la-Rouge seront ouverts à la circulation à leur tour. C'est finalement entre Thurso et Montebello que le lien final sur ce corridor routier de 90 kilomètres sera établi en 2010, procurant ainsi à tout l'Outaouais un atout majeur pour son développement économique.

Pour le ministre responsable de la région, monsieur Benoît Pelletier, il s'agit d'une annonce majeure pour l'Outaouais. « L'autoroute 50 sera au coeur du développement économique de l'Outaouais durant la prochaine décennie. Elle favorisera le transport des marchandises en plus d'accroître l'essor du secteur industriel dans notre région. De plus, son impact sur le plan du tourisme sera sûrement considérable, car elle facilitera l'accès aux merveilleux sites de villégiature et aux attractions touristiques », a mentionné le ministre.

De son côté, monsieur Norman MacMillan, député de Papineau, s'est dit heureux que soient enfin récompensés les efforts de tous ceux et celles qui ont cru à ce projet depuis de nombreuses années. « L'autoroute 50 fait partie des dossiers prioritaires auxquels plusieurs autres intervenants de la région et moi-même avons consacré des efforts considérables. La population va maintenant récolter le fruit de ces efforts, et cela me rend très fier », a résumé monsieur MacMillan.

-30-


Mise en ligne : 15 février 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017