Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Expansion de la Société Ubisoft à MontréalInvestissement de 700 M$ et création de 1 000 nouveaux emplois dans le secteur de la production de jeux vidéo

Montréal, le 1er février 2005 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, et le ministre du Développement économique et régional et de la Recherche, monsieur Michel Audet, ont salué aujourd'hui la décision de la société Ubisoft de procéder à un important projet d'expansion de ses installations de Montréal. Ce projet donnera lieu à la création de 1 000 nouveaux emplois d'ici 2010. Avec cet investissement, la filiale montréalaise de l'entreprise deviendra un des plus importants studios de développement de jeux vidéo au monde.

Le premier ministre s'est ainsi réjoui de la décision d'Ubisoft qui aura des retombées considérables à Montréal et ailleurs au Québec. « Ces 1 000 nouveaux emplois constituent une nouvelle extraordinaire pour le développement du secteur et pour l'économie québécoise. Et particulièrement pour les jeunes, puisque l'âge moyen des employés d'Ubisoft Divertissements inc. se situe entre 25 et 35 ans. Le gouvernement du Québec est fier d'appuyer une entreprise comme Ubisoft qui a fait confiance au Québec, il y a moins de dix ans, et qui accumule, depuis, succès après succès dans un secteur hautement compétitif. La qualité de la main-d'œuvre et l'environnement d'affaires actuellement des plus favorables ont été déterminants dans la décision d'Ubisoft de choisir Montréal pour en faire son plus important centre de développement de jeux vidéo. »

Près de 40 entreprises se consacrent à la création de jeux interactifs dans la région de Montréal. L'industrie connaît une croissance exceptionnelle, comptant aujourd'hui près de 2 000 professionnels, une augmentation de 400 % en cinq ans. La décision d'Ubisoft vient renforcer le rôle de Montréal à titre de pôle de développement mondial de jeux électroniques.

Le gouvernement québécois injectera plus de 17,6 M$ pour appuyer spécifiquement le projet d'expansion de l'entreprise qui compte investir 700 M$ dans sa division montréalaise. Cet appui du gouvernement du Québec à Ubisoft prendra diverses formes et s'inscrit dans le cadre des programmes réguliers d'aide aux entreprises.

Ainsi, Emploi-Québec accordera une contribution maximale de 6,3 M$ consacrée à la formation des nouveaux travailleurs embauchés au cours des trois premières années du projet d'expansion. Le ministère de l'Éducation du Québec allouera un montant maximal de 5,3 M$ sur cinq ans pour favoriser le développement d'une main-d'œuvre spécialisée en jeu électronique. De plus, l'entreprise bénéficiera du soutien d'Investissement Québec via le Programme d'appui stratégique à l'investissement (PASI). Cet appui prendra la forme d'une contribution maximale de 6 M$ pour la réalisation de son projet d'expansion. Soulignons enfin que le gouvernement du Québec appuie de manière importante le développement de l'ensemble des entreprises de l'industrie du multimédia, dont Ubisoft Divertissements inc., par le biais d'un crédit d'impôt remboursable applicable sur les salaires liés à la production de titres multimédias.

Il faut noter par ailleurs que le gouvernement du Québec a prévu une compensation financière afin de respecter le contrat de 10 ans qui avait été conclu entre Ubisoft et le gouvernement en 1997. D'une part, pour l'aide financière qui était liée à la formation, un montant maximum de 4,7 M$ a été prévu et, d'autre part, pour compenser la réduction du taux du crédit d'impôt à la production des titres multimédias, fixé à 50 % dans le contrat d'origine mais ramené à 37,5 % en juin 2003, une compensation d'un maximum de 29,7 M$ est également prévue.

Le premier ministre et le ministre du Développement économique et régional et de la Recherche, monsieur Michel Audet, participaient à l'événement de presse, au studio d'Ubisoft à Montréal, en compagnie de monsieur Jacques Saada, ministre responsable de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec. Le président-directeur général d'Ubisoft Divertissements inc. de Montréal, monsieur Martin Tremblay, était accompagné de l'un des cofondateurs d'Ubisoft et membre du conseil d'administration, monsieur Gérard Guillemot.

Le ministre Audet a souligné les retombées importantes du projet d'expansion annoncé par Ubisoft : « Outre les 1 000 emplois annoncés, le Québec profitera également de la création de quelques centaines d'emplois indirects. De plus, cet investissement renforcera la position concurrentielle du Québec, notamment à l'égard de la main-d'œuvre dont la qualité est déjà mondialement reconnue. »

– 30 –


Mise en ligne : 1er février 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017