Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Monsieur Jean Charest attristé par le décès tragique d'un policier québécois en Haïti

Québec, le 21 décembre 2005 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, s'est dit particulièrement peiné du décès hier de monsieur Mark Bourque, ex-sergent de la GRC, près de Port-au-Prince, en Haïti. « Fin tragique pour un homme qui a servi son pays avec distinction », a dit monsieur Charest, qui a souligné les états de service remarquables de monsieur Bourque à la Gendarmerie royale du Canada et au Service canadien de renseignements de sécurité.

Originaire de Stohemam, monsieur Bourque, entré à la GRC à 19 ans, a fait toute sa carrière au Québec. Retraité depuis peu, il était revenu s'installer dans la région de Québec.

Pour sa part, soulignant la présence en Haïti de nombreux Québécoises et Québécois, notamment les policiers qui, comme monsieur Bourque, contribuent au maintien de l'ordre dans le pays, la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, madame Monique Gagnon-Tremblay, a salué leur engagement. « Nous sommes sensibles au sort du peuple haïtien. Nous avons à cœur sa sécurité et espérons que les élections de janvier prochain apporteront à ce pays une stabilité durable », a affirmé la ministre.

- 30 -


Mise en ligne : 21 décembre 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017