Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Troubles envahissants du développement Le premier ministre du Québec et les ministres Margaret F. Delisle et Monique Gagnon-Tremblay annoncent l’octroi de 120 000 $ pour les services aux jeunes enfants de la région de l’Estrie

Sherbrooke, le 15 avril 2005 – Une somme 120 000 $ permettra d’améliorer à court terme les services aux jeunes enfants de la région de l’Estrie qui présentent une forme ou l’autre de trouble envahissant du développement. C’est ce qu’ont annoncé aujourd’hui le premier ministre du Québec et député de Sherbrooke, monsieur Jean Charest, la ministre déléguée à la Protection de la jeunesse et à la Réadaptation, madame Margaret F. Delisle et la ministre responsable de la région, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, madame Monique Gagnon-Tremblay. De tous les troubles envahissants du développement, l’autisme est le plus connu et le plus répandu.

Cette somme permettra aux établissements du réseau régional de la santé et des services sociaux d’améliorer l’accès, dans des délais plus courts, aux services d’évaluation diagnostique et d’intervention comportementale intensive. Ces services sont destinés aux enfants d’âge préscolaire, soit ceux de cinq ans et moins. La somme annoncée aujourd’hui provient d’une enveloppe ponctuelle supplémentaire de trois millions de dollars à l’échelle du Québec, annoncée par madame Delisle le mois dernier.

Le premier ministre s’est exprimé sur cette annonce en ces mots : « Si nous savons les soutenir adéquatement, les enfants autistes pourront, à mesure qu'ils vieillissent, profiter d'une vie familiale et sociale épanouie, fréquenter l'école, occuper un emploi, vivre en appartement et être le plus autonome possible. Tout cela suppose que, comme société, nous puissions leur fournir un accompagnement chaleureux et un soutien adapté. L'annonce d'aujourd'hui contribuera précisément à l'atteinte de ces objectifs ».

« Depuis notre arrivée en 2003, une trentaine de millions de dollars ont été ajoutés aux budgets annuels consacrés à l’autisme et aux différents troubles connexes. Pour nous, il est important de pouvoir offrir une gamme de services permettant de développer pleinement les capacités et l'autonomie des personnes présentant un trouble envahissant du développement », a quant à elle expliqué madame Delisle.

Pour sa part, madame Gagnon-Tremblay a déclaré : « Les professionnels qui, dans notre région, oeuvrent auprès des enfants autistes, font un travail tout à fait remarquable, dont je reconnais d'emblée la qualité et la pertinence. Les sommes dont nous faisons l'annonce permettront non seulement de renforcer cette intervention, mais surtout de la mettre en branle le plus tôt possible, alors que les chances d'obtenir des résultats durables sont les meilleures.»

- 30 -


Mise en ligne : 15 avril 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017