Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Cogénération à la biomasse de l'usine Kruger-Brompton Un projet d'envergure pour la région

Québec, le 4 août 2005 - Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, accompagné du ministre des Ressources naturelles et de la Faune, monsieur Pierre Corbeil, a pris part aujourd'hui à l'annonce du projet de cogénération à la biomasse de l'usine Kruger-Brompton à Sherbrooke.

Ce projet de 23 MW permettra de moderniser les équipements de production de vapeur, d'augmenter la compétitivité de la papetière, de consolider 470 emplois dans la région et de générer des investissements de près de 80 millions de dollars. « Le gouvernement du Québec est fier d'encourager des initiatives qui s'inscrivent dans le sens de la mise en valeur maximale et durable de nos ressources naturelles », a souligné le premier ministre.

Le recours à la biomasse forestière permettra de cesser de brûler appromaximativement 31 millions de litres de mazout par année. Ceci comporte des avantages considérables aux plans économique et environnemental, notamment en matière de réduction de gaz à effet de serre puisque la biomasse est considérée neutre en tant qu'émetteur de CO2.

« L'utilisation de la biomasse joue un rôle déterminant pour la protection de l'environnement puisqu'elle permet de réutiliser des résidus de transformation du bois et ainsi de maximiser l'utilisation de la ressource. Ce procédé permet aussi la préservation de notre environnement, en réduisant le risque de contamination des sols et de la nappe phréatique », a précisé le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, monsieur Pierre Corbeil.

Cette annonce, qui s'inscrit dans le cadre de l'appel d'offres de 100 MW d'électricité produite à partir de biomasse, pourra satisfaire les besoins essentiels de vapeur de Kruger, un important producteur de pâtes et papiers.

Rappelons que le principe de cogénération consiste à produire simultanément, à partir d'une énergie primaire comme la biomasse de l'électricité et de la vapeur utilisée pour des besoins industriels. Les avantages d'un tel procédé sont nombreux ; la cogénération permet, entre autres, une meilleure utilisation de l'énergie primaire et par conséquent une plus grande efficacité énergétique.

« Cette annonce permettra non seulement à notre région de se distinguer par cette source d'énergie, mais le projet permettra aussi de consolider des emplois et génèrera des investissements considérables dans notre milieu. Nous poursuivons notre objectif d'une gestion intégrée de nos ressources nous menant vers le développement durable de notre patrimoine collectif. Ces principes constituent l'assise de notre stratégie de développement énergétique. On ne peut que s'en réjouir », a conclu le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 4 août 2005


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017