Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Programme Villages branchés du Québec1 862 700 $ pour l'implantation d'un réseau de télécommunication sur le territoire de la Commission scolaire des Chênes

St-Cyrille-de-Wendover, le 21 septembre 2004 - Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, accompagné du député de Richmond et Whip en chef du gouvernement, monsieur Yvon Vallières, annoncent l’octroi d’une aide gouvernementale de 1 855 400 $ aux organismes scolaires et municipaux du territoire de la Commission scolaire des Chênes. Attribuée dans le cadre du programme Villages branchés du Québec, l’allocation vise l’implantation d’un réseau de télécommunication à large bande passante sur ce territoire. « L’annonce d’aujourd’hui témoigne, une fois de plus, de l’importance qu’accorde le gouvernement au développement des régions du Québec par l’intermédiaire des nouvelles technologies », a déclaré monsieur Charest .

Le ministère de l’Éducation contribue à cette allocation à hauteur de 1 688 500 $ pour la Commission scolaire des Chênes. Pour sa part, le ministère des Affaires municipales, du Sport et du Loisir versera 166 900 $ à la MRC de Drummond et à sept municipalités qui en font partie. Ces subventions serviront à construire un réseau de télécommunication à large bande passante pour relier 44 établissements scolaires, 13 bâtiments municipaux ainsi que 17 bibliothèques du territoire visé.

Le milieu participe financièrement à la réalisation du projet

Le coût total du projet, estimé à 2 783 200 $, sera réparti entre le gouvernement du Québec et les organismes locaux. La Commission scolaire des Chênes assumera 844 300 $. Sur le plan municipal, la MRC de Drummond et les municipalités participant au projet y investiront 83 500 $. « Je me réjouis du partenariat qui s’est développé entre le monde municipal et scolaire pour la réalisation d’un projet structurant pour la région », a affirmé monsieur Yvon Vallières.

Le premier ministre a rappelé que les commissions scolaires ont connu un accroissement rapide de leurs besoins en télécommunication, tant sur le plan administratif que pédagogique. C’est d’abord pour répondre à ces besoins, ressentis sur tout le territoire québécois, que le programme Villages branchés du Québec a été instauré. « Travailler à la réussite de tous les jeunes du Québec, c’est également donner aux écoles des régions l’accès aux mêmes moyens technologiques que celles des grands centres urbains, des moyens qu’elles peuvent utiliser pour mieux répondre aux besoins des élèves », a conclu monsieur Charest.

-30-


Mise en ligne : 21 septembre 2004


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017