Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Vers un gouvernement en ligne :Jean Charest confie un nouveau mandat à Henri-François Gautrin

Québec, le 12 novembre 2004 – Dans la foulée du Rapport sur le Gouvernement en ligne présenté en juin dernier, le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest confie à monsieur Henri-François Gautrin, député de Verdun et adjoint parlementaire au premier ministre, le mandat de développer deux des quatre axes de cet important projet gouvernemental, dont la réalisation, appuyée par les responsables de ministères et organismes concernés, s’échelonnera d’ici 2007.

Les deux volets concernés sont la démocratie en ligne et l’accès des citoyens aux informations que l’État détient sur eux. Au plan de la démocratie en ligne, le député de Verdun veillera à évaluer les expériences mondiales pertinentes en vue d’enrichir le projet québécois, à développer la vision du gouvernement du Québec en la matière et à élaborer un plan d’action concret identifiant des projets à mettre en œuvre dans chacun des pôles d’intervention identifiés, qu’il s’agisse de la reddition de comptes des ministères et organismes, de la mise en place de mécanismes de participation citoyenne, de la création de forums de discussion et de la réflexion sur le vote en ligne.

Le deuxième volet du mandat consiste à analyser les différents avantages, inconvénients et impacts à mettre en place le projet de « page citoyen », tel qu’énoncé dans le Rapport sur le gouvernement en ligne présenté par Henri-François Gautrin en juin dernier. Des recommandations précises devront être faites en vue d’orienter les choix du gouvernement en la matière.

« L’évolution du dossier du gouvernement en ligne me tient particulièrement à cœur et, étant donné son importance pour le gouvernement, je souhaite qu’il se traduise par des résultats concrets pour nos concitoyennes et nos concitoyens », a souligné le premier ministre du Québec. « Je compte sur mon adjoint parlementaire pour mener à bien ce dossier, et l’assure qu’il bénéficiera de la collaboration de tous les ministères et organismes concernés », a-t-il ajouté, en rappelant que les recommandations du rapport portant sur les deux autres volets du gouvernement en ligne ont été soumises à la présidente du Conseil du trésor, madame Monique Jérôme-Forget et que les suites appropriées y ont été apportées.

« Je me réjouis de ce nouveau mandat, que j’entreprends avec beaucoup d’entrain », a pour sa part indiqué monsieur Gautrin. « Je suis intimement convaincu que la démocratie en ligne revitalisera notre système démocratique, en permettant aux citoyens d’être mieux informés et plus actifs quant aux grandes décisions de notre société », a-t-il soutenu. « Quant au projet de page citoyen, qui vise à rendre accessible à un citoyen dûment identifié, à partir d’un seul endroit, l’ensemble des informations que l’État détient sur lui, j’estime qu’il changera énormément la façon de transiger avec le gouvernement. Mon équipe et moi allons entreprendre les études nécessaires afin d’évaluer la faisabilité de ce projet ».

Le premier ministre du Québec a également confié à son adjoint parlementaire l’orchestration de la participation québécoise au Sommet mondial sur la société de l’information, qui aura lieu à Tunis, en 2005. « Ce Sommet constituera une vitrine privilégiée en matière de technologies de l’information, et je compte sur la participation active du Québec à cet événement », a mentionné le premier ministre.

Le mandat prévoit enfin que le député de Verdun dresse un inventaire des technologies de l’information disponibles en matière de démocratie en ligne et d’accès des citoyens aux informations que l’État détient sur eux. « Je compte rendre public l’avancement de mes travaux, afin que tous ceux qui le désirent soient partie prenante de ce projet de société », a conclu Henri-François Gautrin.

- 30 -

 


Mise en ligne : 12 novembre 2004


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017