Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Redémarrage de l’usine de pâte de Port-CartierLe premier ministre du Québec annonce la consolidation
de 535 emplois dans la région de la Côte-Nord

Port-Cartier, le 17 mai 2004 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, annonce, en présence du ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Côte-Nord, monsieur Claude Béchard, le redémarrage de l’usine de pâte d’Uniforêt, soutenant ainsi le développement de la région de la Côte-Nord.

Cette initiative fournira du travail à quelque 85 personnes, dont 70 nouveaux emplois, en plus de consolider quelque 200 emplois à la scierie d’Uniforêt de Port-Cartier et quelque 250 emplois en forêt. Il s’agit donc d’une consolidation de 535 emplois dans la région. Le redémarrage de l’usine a été rendu possible grâce à une entente survenue entre Uniforêt et la compagnie Katahdin Pâte Québec Inc. Cette entente prévoit la location de l’usine à Uniforêt pour une durée initiale de onze ans, avec possibilité de prolongation.

Le premier ministre du Québec a souligné que : « L’impact des 70 nouveaux emplois sur une ville de la taille de Port-Cartier est considérable. Et l’impact de ce redémarrage est encore plus important, puisqu’il permet de consolider la situation de l’usine de sciage d’Uniforêt qui fournira les copeaux nécessaires à la production de pâte. Par ailleurs, il renforcera l’utilisation des infrastructures locales comme le chemin de fer de la Compagnie minière Québec Cartier utilisé par Uniforêt et les installations portuaires de Port-Cartier. De plus, l’usine permettra la production de 10 à 15 mégawatts d’électricité par cogénération, une forme d’énergie renouvelable et avantageuse sur le plan environnemental. Je me réjouis de voir une initiative privée, durable, établie sur des bases solides, prendre forme ici même, sur la Côte-Nord, et j’espère qu’elle aura des effets d’entraînement pour la ville et la région. »

Responsable de la Côte-Nord au sein du Conseil des ministres, monsieur Claude Béchard a souligné que cette annonce venait soutenir la progression économique de la région. « Il s’est créé près de 3 000 emplois dans la région entre avril 2003 et avril 2004. Durant cette même période, le taux d’activité et le taux d’emploi ont bien progressé. En somme, la région de la Côte-Nord demeure un endroit intéressant pour travailler et pour se bâtir un avenir prometteur. »

« Le secteur forestier de la Côte-Nord se retrouve sous de meilleurs auspices, ce printemps, comme en témoignent le redémarrage de l’usine de pâte de Port-Cartier et l’implantation de la scierie de bois feuillus de la compagnie Bersaco à Grandes-Bergeronnes. J’espère que ces investissements auront un effet d’entraînement, en signalant clairement que l’on peut faire des affaires sur la Côte-Nord, de façon profitable et structurante », a déclaré pour sa part le ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs, monsieur Pierre Corbeil.

– 30 –


Mise en ligne : 17 mai 2004


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017