Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Troubles envahissants du développementLe gouvernement du Québec annonce la création de deux nouveaux programmes de formation

Québec, le 11 mai 2004 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard, du ministre de l’Éducation, monsieur Pierre Reid et de la députée du comté de Jean-Talon, madame Margaret Delisle, a procédé aujourd’hui, à l’Université Laval, en présence du recteur, monsieur Michel Pigeon, et de représentants d’organismes concernés par l’autisme et les autres troubles envahissants du développement, au lancement officiel de deux programmes de formation universitaire à l’intention des intervenants œuvrant dans les centres de réadaptation en déficience intellectuelle.

Le premier de ces programmes, le certificat sur mesure en intervention sur les troubles envahissants du développement, s’adresse aux intervenants spécialisés en déficience intellectuelle ; il a été développé à partir d’une analyse des besoins de formation réalisée auprès des 23 centres de réadaptation en déficience intellectuelle. Le second, un diplôme de deuxième cycle sur mesure en supervision de l’intervention auprès de personnes présentant un trouble envahissant du développement, a été conçu à l’intention des superviseurs, des conseillers cliniques et des chefs de programmes à l’emploi des centres de réadaptation en déficience intellectuelle.

« Alors qu’on évalue à environ 12 000 le nombre d’enfants et d’adultes présentant un trouble envahissant du développement au Québec, la mise sur pied de ces deux programmes contribuera au maintien de la qualité des services qui leur sont offerts. Toutes ces personnes ont un projet de vie semblable à celui des autres personnes de leur âge : elles souhaitent apprendre, avoir une vie familiale et sociale, aller en vacances, exercer un travail, vivre en appartement, etc. Voilà ce à quoi nous sommes sensibles et que nous voulons ultimement favoriser. Il nous faut pour cela nous assurer d’intervenir le mieux possible auprès de ces personnes et de leur famille », a mentionné le premier ministre.

Monsieur Couillard a souligné que « les programmes de formation pour les intervenants et leurs superviseurs sont l’une des mesures importantes mises sur pied par notre gouvernement pour une meilleure organisation des services en matière de troubles envahissants du développement au Québec. Ainsi, conformément aux engagements de notre gouvernement, ce secteur a bénéficié d’un réinvestissement de 18 millions l’an dernier, auquel nous avons ajouté une somme supplémentaire de 10 millions de dollars en 2004-2005, en plus de rendre récurrents les 2 millions de dollars qui avaient été versés avant notre arrivée. C’est donc un développement budgétaire de 30 millions de dollars récurrents que nous avons consacré à ce secteur si important. »

Le ministre de l’Éducation a pour sa part salué la collaboration qui s’est établie entre le réseau de l’éducation et celui de la santé et des services sociaux dans l’élaboration de ce projet. « Nous devons être fiers de constater que nos institutions unissent leur expertise pour une cause commune aussi importante que l’amélioration des connaissances, au bénéfice de meilleurs soins et services à la population », a conclu monsieur Reid.

– 30 –


Mise en ligne : 11 mai 2004


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017