Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec accorde 40 millions de dollars pour la réfection et l'agrandissement du pavillon Ferdinand-Vandryde l'Université Laval

Québec, le mercredi 17 septembre 2003 Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, accompagné du ministre de l’Éducation, monsieur Pierre Reid, du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard, du ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, monsieur Sam Hamad, ainsi que de la députée du comté de Jean-Talon, madame Margaret Delisle, a annoncé que le gouvernement du Québec soutient, par une contribution de 40 millions de dollars, le projet de l’Université Laval de faire du pavillon Ferdinand-Vandry un véritable pôle de formation médicale. « L’agrandissement du pavillon Ferdinand-Vandry nous permettra de former plus de médecins et de professionnels de la santé, apportant ainsi une solution durable, à moyen terme, au problème de pénurie de personnel soignant. L’investissement que nous annonçons aujourd’hui se situe au point de convergence de ces deux grandes missions de l’État que sont la santé et l’éducation. Il traduit notre volonté de faire un Québec efficace où les citoyens savent qu’ils peuvent compter sur l’État pour soigner leurs enfants et leurs parents, et pour bien éduquer notre jeunesse, un Québec capable de briller parmi les meilleurs », a déclaré monsieur Charest.

Monsieur Reid a expliqué que le ministère de l’Éducation consent, dans une première étape, un investissement initial de 40 millions de dollars afin d’entreprendre les travaux requis par ce projet de 65 millions de dollars, incluant le mobilier, l’outillage et l’appareillage. Le projet consiste à construire une nouvelle aile derrière le pavillon actuel et à rénover par la suite l’actuel pavillon Ferdinand-Vandry qui, depuis son inauguration en 1957, n’a subi aucune mise aux normes. De son côté, l’Université Laval entend apporter une contribution significative au projet par une collecte de fonds de l’ordre de 15 millions de dollars.

Le ministre de l’Éducation a souligné que ces travaux permettront de regrouper sous le même toit les facultés de médecine, de pharmacie et des sciences infirmières, faisant ainsi du pavillon Ferdinand-Vandry un complexe de sciences de la santé. «Cet investissement majeur garantit, aux étudiantes et étudiants, un enseignement de qualité qui fait la renommée de l’Université Laval,et confirme que notre gouvernement a vraiment fait de l’éducation une priorité » s’est réjoui Pierre Reid.

De plus, le ministre Reid s’engage à faire, des 10 millions de dollars requis pour compléter le tout, une priorité dans les projets d’investissements à venir du ministère de l’Éducation, dans le cadre de la hausse continue des cohortes étudiantes dans les domaines des sciences de la santé. Une fois complété, ce nouveau complexe de sciences de la santé de l’Université Laval abritera les programmes de médecine, de pharmacie, de sciences infirmières, d’ergothérapie, de physiothérapie et d’orthophonie, ainsi que les programmes des 2e et 3e cycles dans ces domaines.

Enfin, monsieur Charest a conclu en rappelant le rôle majeur que joue l’Université Laval dans le développement économique et social de la capitale nationale. « L’Université Laval est le principal lieu de haut savoir de la capitale nationale. Son histoire l’associe à plusieurs de nos grandes réussites dans tous les domaines de la connaissance, et son développement est indissociable de nos réussites futures. Du primaire à l’université, nous avons décidé de nous donner une école de la réussite, une école de la réussite de nos jeunes, une école de la réussite du Québec. »


Mise en ligne : 17 septembre 2003


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017