Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre rend visite à la nation Crie50 unités de logement destinées au personnel de la santé

Waskaganish, 11 septembre 2003 Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, a profité de sa rencontre avec le grand chef du Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee), monsieur Ted Moses, pour annoncer la construction de 50 unités de logement destinées au personnel de la santé et des services sociaux, dans les différentes communautés cries. « Pour améliorer et développer les services de santé et les services sociaux offerts sur ce vaste territoire, il faut pouvoir compter sur du personnel spécialisé disposé à y travailler. Pour cela, il faut leur offrir un milieu de vie favorable et des logements en nombre suffisant. »

Ces logements permettront notamment d’accueillir le personnel requis pour donner suite aux engagements du ministère de la Santé et des Services sociaux dans les domaines de la santé publique et de la lutte au diabète. Les logements favoriseront aussi la mise en place des centres multiservices devant desservir les personnes âgées et les personnes handicapées.

Le premier ministre du Québec, accompagné du ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et aux Affaires autochtones, monsieur Benoît Pelletier, ainsi que du député de Jacques-Cartier, monsieur Geoffrey Kelley, a par ailleurs profité de l’occasion pour s’adresser aux chefs, leaders et participants cris réunis à Waskaganish dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de l’Administration régionale crie (ARC). C’était la première fois dans l’histoire du Québec qu’un premier ministre libéral prenait la parole devant cette assemblée.

Le premier ministre, qui répondait ainsi à l’invitation lancée par monsieur Moses lors de leur première rencontre, le 2 juillet dernier, a pris soin de réitérer auprès de la population crie l’intention du gouvernement du Québec de respecter les engagements convenus par l’entente La paix des braves. « Nous participerons activement à la mise en œuvre de "La paix des braves" en saisissant toutes les occasions de coopération mutuelle et en activant tous les leviers de développement possibles. », a par ailleurs affirmé le ministre Pelletier.

Le premier ministre, en participant à l’assemblée de l’ARC, a une fois de plus voulu démontrer la volonté politique sans équivoque du gouvernement du Québec de maintenir et de faire progresser ses relations avec les différentes nations autochtones du Québec.

- 30 -


Mise en ligne : 11 septembre 2003


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017