Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Coup d'envoi des travaux de réingénierie de l'État

Québec, le 9 octobre 2003 « La journée d'aujourd'hui marque une étape charnière dans l'avancement des travaux de modernisation de l'État. Nous avions un projet. On nous a confié une mission, celle d’améliorer les services aux citoyens en utilisant des méthodes d’aujourd’hui. Nous nous mettons à l’œuvre. » Tel est le message lancé par le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, au terme de la première réunion de travail du comité de gouverne et des six comités de pilotage de la réingénierie de l'État.

« Nous en sommes à analyser et à remettre en question l’ensemble des interventions de l’État. Tout est actuellement sur la table, ça fait 40 ans que le fonctionnement de l’État québécois n’a pas été revu. Cet exercice est nécessaire si nous souhaitons poser des gestes réfléchis et dans le meilleur intérêt des citoyens du Québec. Trop de décisions à courte vue ont été prises au Québec, au cours des dernières années. Cette façon de faire n'est pas celle de mon gouvernement », a insisté M. Charest.

Six grands travaux

Rappelons que la démarche de réingénierie entreprise par le gouvernement et présidée par le premier ministre s'articule autour de six grands travaux : la révision des structures de l'État et des programmes gouvernementaux, la revue des modes d'intervention du gouvernement dans l'économie, la réorganisation des services de santé, l'examen des perspectives de décentralisation et de déconcentration, le recentrage du réseau de l'éducation sur l'élève et la simplification et l'allégement du fardeau fiscal.

Rigueur et vision

C'est à la présidente du Conseil du trésor et ministre responsable de l'Administration gouvernementale, Mme Monique Jérôme-Forget, que revient la tâche de coordonner ces travaux.

« Au cours des derniers mois, nous nous sommes attardés à mettre en place une structure décisionnelle qui soit la plus rigoureuse possible et dont les participants conservent toujours en tête une vision de l'ensemble de l'appareil gouvernemental. Nous devons nous assurer de lancer cette opération sur des bases solides.»

« Par cette structure simple et fonctionnelle, nous souhaitons faciliter le partage de l'expertise et accroître l'apport de solutions innovatrices. Tout le personnel de l'administration publique sera engagé dans cette vaste opération de révision du rôle de l'État. Ministres, sous-ministres, dirigeants, cadres, professionnels, techniciens, employés de bureaux, ouvriers, tous sont conviés à contribuer à la mise en place d'une nouvelle administration publique allégée et plus efficace », a affirmé la ministre.

Échéancier et objectifs

La remise des premiers rapports d'étape des comités de pilotage est prévue à la fin de décembre 2003. Ces rapports permettront d’élaborer un plan d’action que nous mettrons en œuvre graduellement à compter du printemps prochain et au cours des deux années qui suivront.

La rencontre d’aujourd’hui a permis de mettre l'accent sur certains des objectifs poursuivis par la réingénierie. La présidente du Conseil du trésor a ainsi rappelé que les citoyens s’étaient clairement exprimés, lors des dernières élections, en faveur d'un changement. « Un État efficace et transparent branché sur les besoins du Québec d'aujourd'hui, voilà ce qu'ils attendent du nouveau gouvernement », a-t-elle précisé.

Un État performant

« Alors que s’amorcent nos travaux, je veux être bien clair, nous ne remettons pas en question les missions fondamentales de l'État québécois. Au contraire, nous voulons plutôt recentrer sur ses missions essentielles un État qui s'est un peu trop éparpillé et qui a perdu le sens des priorités », a poursuivi le premier ministre.

« La qualité de vie des Québécois et des Québécoises dépend largement de la compétitivité de notre économie. Et si nous voulons être compétitifs, nous nous devons d'avoir un État performant. Voilà ce à quoi travaille mon gouvernement », a conclu le premier ministre Charest.

- 30 -



Mise en ligne : 9 octobre 2003


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017