Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Guerre en IrakLe premier ministre du Québec réactive les activités du Comité de coordination gouvernementale


Québec, le jeudi 20 mars 2003 Sensible aux préoccupations de sécurité découlant du contexte d’une guerre entre les États-Unis et l’Irak, le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, annonce que le gouvernement réactive les activités du Comité de coordination gouvernementale mis sur pied lors des événements du 11 septembre 2001.

Ce groupe de travail constitué de hauts fonctionnaires des principaux ministères et organismes de l’État a pour mandat d’agir sur trois grands axes d’intervention :

1. Assurer la santé et la sécurité de la population;
2. Assurer la sécurité économique;
3. Assurer la solidarité interculturelle.

Santé et sécurité

Le Comité de coordination gouvernementale met en place dès à présent une série de mesures visant à assurer la santé et la sécurité de l’ensemble de la population du Québec. À titre d’exemple, la Sûreté du Québec a resserré ses contacts avec les services policiers canadiens et américains; l’inspection des aliments est renforcée; le réseau de la santé est en état de veille; le Centre national de veille de la sécurité publique assure une vigie particulière tant au niveau international que gouvernemental; et les mesures de sécurité dans tout le réseau des représentations du Québec à l’étranger ont été renforcées.

Sécurité économique

Dans le contexte d’un conflit armé entre les États-Unis et l’Irak, un renforcement des contrôles douaniers américains est anticipé. Ce renforcement pourrait provoquer l’allongement des files d’attente aux principaux postes frontaliers et ralentir le flux des exportations.

Le comité interministériel a donc élaboré une série de mesures pour assurer la fluidité des transports, établir des moyens de communication permanents avec l’industrie du transport et informer les camionneurs sur l’état de situation aux frontières.

Solidarité interculturelle

Les responsables du Comité de coordination gouvernemental portent attention à la solidarité interculturelle.

« En ces temps de troubles, je veux m’assurer que tous les Québécoises et les Québécois soient en sécurité et continuent de vivre dans le respect de nos traditions démocratiques empreintes de tolérance et de respect mutuel. Cet héritage est trop important pour être oublié et ce, même en temps de guerre », a mentionné le premier ministre.

Afin de répondre aux préoccupations des citoyens et des entreprises du Québec, le gouvernement élargira les services de renseignement offerts par la ligne
1-800-363-1363, sous la responsabilité de Communication-Québec.

-30-


Mise en ligne : 20 mars 2003


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017