Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre Bernard Landry inaugure le Groupe de médecine de famille des Grandes-Fourches

Sherbrooke, le lundi 3 mars 2003 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, a annoncé, aujourd’hui, à Sherbrooke que le Groupe de médecine de famille des Grandes-Fourches vient de recevoir son accréditation, ce qui lui permettra d’offrir très bientôt ses services à la population.

« Chaque citoyenne et chaque citoyen inscrit auprès d’un médecin membre du GMF des Grandes-Fourches, aura accès à des services et sera pris en charge, selon ses besoins, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », a précisé le premier ministre.

Le Groupe de médecine de famille des Grandes-Fourches sera composé de 22 médecins qui travailleront en étroite collaboration avec des infirmières et d’autres professionnels de la santé et des services sociaux du CLSC de Sherbrooke. Cette équipe assurera la prise en charge des personnes inscrites auprès de l’un ou l’autre des médecins membres du GMF. Le suivi de leur état de santé et la continuité des services médicaux généraux et psychosociaux s’en trouveront nettement améliorés. Les services du GMF des Grandes-Fourches seront offerts à trois endroits, soit au CLSC de Sherbrooke, à la Clinique médicale du Vieux-Nord et à la Clinique-Santé du Nord.

Maintenant qu’il est accrédité, le GMF des Grandes-Fourches peut compter sur l’aide technique et financière du gouvernement, et ce, pour les services infirmiers, le soutien administratif, la formation, les immobilisations et l’informatisation. « Je suis convaincu que les 10 000 patients qui s’inscriront au GMF des Grandes-Fourches, au cours de sa première année d’existence, en retireront d’importants bénéfices : amélioration de l’accès aux soins, modification des habitudes d’utilisation des services médicaux, accentuation de la prévention et du dépistage des problèmes de santé et des problèmes sociaux », a déclaré M. Landry.

« Mon gouvernement s’est engagé à assurer à la population des services sociaux et de santé de première ligne, de qualité et accessibles sur tout le territoire québécois. Nous mettrons pour cela en place une centaine de groupes de médecine de famille, au cours de l’année 2003, et 300 d’ici 2005. D’ici l'été, ce sont 1 000 médecins qui devraient en faire partie, ce qui va permettre à près de deux millions de nos concitoyens d’avoir accès à un médecin de famille », a conclu le premier ministre.


- 30 -



Mise en ligne : 3 mars 2003


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017