Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Quatre créneaux pour faire des Laurentides un joueur majeur dans l’économie nord-américaine et mondiale

Saint-Sauveur, le vendredi 17 janvier 2003 - Le gouvernement du Québec, la Société générale de financement du Québec, le comité régional ACCORD et le Conseil régional de développement des Laurentides ont signé aujourd’hui une entente sur le développement de créneaux d’excellence afin de permettre à la région de jouer un rôle majeur dans l’économie nord-américaine et mondiale. Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, le ministre d’État à la Population, aux Régions et aux Affaires autochtones, M. Rémy Trudel, le ministre responsable de la Jeunesse, du Tourisme et du Sport et ministre responsable de la région des Laurentides, M. Richard Legendre, le président du conseil, et chef de la direction de la Société générale de financement, M. Claude Blanchet, le président du comité ACCORD des Laurentides, M. Jean Teasdale et le président du Conseil régional de développement des Laurentides, M. Michel Gagné étaient présents à la séance de signature.

Cette entente identifie quatre créneaux d’excellence : le tourisme de villégiature quatre saisons, l’utilisation et la transformation de la forêt mixte, les aliments et mets préparés et le transport terrestre avancé.

« En signant cet Accord dans les Laurentides, le gouvernement du Québec fournit un outil additionnel à des femmes et des hommes engagés depuis déjà un bon moment dans le développement économique et dans la concertation. Nous offrons un cadre et des ressources au service de la vision et des projets définis par les gens du milieu. Il s’agit de la vision renouvelée du développement régional agréée par tous lors du Rendez-vous national des régions.

Les quatre créneaux prévus dans cette entente ont été choisis et travaillés au corps par les intervenants régionaux pour en faire des domaines d’excellence pour lesquels les Laurentides et le Québec seront largement reconnus sur notre continent et dans le monde », a déclaré le premier ministre.

« Cet engagement partagé par les différents ministères touchés entraînera une meilleure synergie du développement économique et une amélioration de la qualité de la vie dans la région. Le comité régional ACCORD continuera de mobiliser les acteurs régionaux du milieu des affaires et des institutions de recherche et d’enseignement, ainsi que d’autres partenaires de la région. L’appui de la collectivité est crucial pour mener à terme le projet », a pour sa part indiqué le ministre Rémy Trudel.

De son côté, le ministre Legendre s’est doublement réjoui de cette annonce : « Dans les Laurentides, nous avons pris très au sérieux l’occasion de développement unique présentée par le Rendez-vous des régions et plus de 300 personnes de tous les milieux se sont mises au travail pour rassembler les idées et les projets et en faire une véritable plate-forme d’action pour les prochaines années. Personne ne se surprendra que je salue spécialement le fait que la région soit reconnue comme leader en tourisme de villégiature au Québec. En tant que ministre régional et ministre sectoriel dans ce dossier, je ne peux que me réjouir de la voir ainsi propulsée. »

La SGF entend intensifier son rôle dans le développement de projets industriels en région et elle participera activement à cet ACCORD. « Cette démarche permet aux différents acteurs économiques de la région de mieux comprendre la dynamique et les interrelations industrielles de même que les rapports à établir avec des régions étrangères qui excellent dans les mêmes filières de production. Il ne s’agit pas ici de faire de la mono-industrie mais bien de « turbocharger » des créneaux de développement économique qui auront des retombées positives sur toute la région », a souligné M. Claude Blanchet.

Les créneaux d’excellence

« Pour définir nos créneaux, les documenter et en évaluer le potentiel, nous avons travaillé avec l’ensemble des intervenants : privés, publics et institutionnels - des ressources précieuses, qui ont à cœur la réussite et le développement de chacun d’entre eux. Cette signature pour nous, c’est la consécration du travail de recherche et de conception accompli et le point de départ d’une deuxième étape, qui nous rapproche à grands pas de résultats tangibles en termes d’emplois et de qualité de vie pour les citoyens des Laurentides », a indiqué le président du Comité ACCORD, M. Jean Teasdale.

Le tourisme de villégiature quatre saisons est un créneau d’excellence pour lequel la région des Laurentides est reconnue comme leader au Québec. En tant que première destination de ce type de tourisme au Québec, la région possède les atouts essentiels (infrastructures, aménagement, hébergement, etc.) pour se qualifier au palmarès. Il faut miser sur les acquis et accélérer le développement de projets porteurs, qui viseront de façon plus systématique et organisée les marchés nord-américains et mondiaux.

De plus, l’utilisation et la transformation de la forêt mixte a été pointée comme un créneau d’excellence pour lequel les Laurentides constituent un associé déterminant. Le très grand potentiel de ce créneau tient au fait de la diversité unique des peuplements d’arbres qui couvrent 85 % de la superficie de la région. Feuillus, résineux, cèdres et pins sont au nombre des espèces présentes. La structure industrielle est forte, le réseautage et l’engagement des entreprises à véritablement travailler à une mise en valeur de cette richesse sont très présents, on y trouve une masse critique et une diversification de produits, d’indispensables expertises techniques et technologiques, qui placent l’industrie à la fine pointe, ainsi qu’une main-d’œuvre formée et adaptée à l’industrie et au milieu.

La région est également considérée comme un associé déterminant pour le créneau des aliments et mets préparés. À proximité des réseaux routiers, positionnée entre des marchés d’importance et une zone agricole des plus dynamiques, disposant d’une main-d’œuvre qualifiée à coût compétitif, pas étonnant qu’en quelques années, ce secteur ait connu un tel boom. En effet, quelque 100 entreprises employant 3 000 personnes produisent des aliments prêts à consommer et des plats cuisinés haut de gamme frais ou surgelés. Avec une demande en croissance aussi rapide, les perspectives d’exportation sont très encourageantes et il y a un potentiel de développement à soutenir et exploiter.

Le transport terrestre avancé constitue un créneau d’excellence en émergence pour lequel la région exerce déjà un rôle déterminant et auquel d’autres régions devront être associées. Au chapitre de nos forces dans ce secteur: une concentration unique d’assembleurs en transport terrestre (PACCAR et Novabus), une piste d’essais routiers unique au Canada, des centres collégiaux de transfert technologique, une expertise en expérimentation de véhicules électriques et hybrides, une main-d’œuvre compétente, la présence d’institutions de formation, un aéroport cargo international consacré au fret, bref plusieurs éléments structurants sur lesquels miser, en plus d’une mobilisation régionale affirmée.

« La démarche préparatoire à la signature de cet ACCORD nous a permis de prendre conscience collectivement dans la région du potentiel extraordinaire de développement sur lequel nous pouvons compter. Trop souvent, lorsque l’on a le nez collé sur l’arbre a-t-on tendance à ne pas voir la forêt, mésestimant nos forces, qui constituent pourtant de forts moteurs de développement pour autant qu’ils soient bien utilisés selon une vision dynamique partagée par l’ensemble des intervenants. Grâce à ACCORD, nous y voyons plus clair et sommes sur une lancée positive pour assurer un développement accéléré », a conclu le président du CRD des Laurentides, M. Michel Gagné.

Source :

Hubert Bolduc, attaché de presse
Cabinet du premier ministre
Tél. : (418) 643-5321

Éric Gamache, attaché de presse
Cabinet du ministre d’État à la Population, aux Régions et aux Affaires autochtones
Tél. : (418) 644-2128

Sylvia Provost, conseillère
Société générale de financement du Québec
Tél. : (514) 876-9290

Raymond Grenier, président
Comité régional ACCORD de l’Abitibi-Témiscamingue
Tél. : (819) 762-7422


Mise en ligne : 17 janvier 2003


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017