Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Un geste concret pour mieux répondre aux besoins des entreprises

Québec, le mercredi 25 septembre 2002 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Pauline Marois à titre de ministre des Finances, de l’Économie et de la Recherche, regroupant ainsi en un seul les trois ministères dont elle avait la charge. « La création du ministère des Finances, de l’Économie et de la Recherche, fruit d’une longue réflexion, va permettre de mieux coordonner les composantes de notre politique économique et de faciliter les rapports entre les entrepreneurs, les milieux de la recherche et le gouvernement du Québec », a déclaré le premier ministre.

« Ce que nous annonçons aujourd’hui, c’est la volonté du gouvernement de se doter d’un nouvel outil qui simplifiera nos relations avec les entreprises et nous donnera un coup de pouce pour atteindre nos objectifs ambitieux en matière de création d’emplois. Le Québec regroupera certaines des grandes fonctions liées au développement économique au sein d’une seule structure. Cette intégration permettra d’assurer une meilleure cohérence de nos politiques, d’accroître l’effet de nos interventions et de fournir un soutien renforcé à l’innovation et à la compétitivité des entreprises », a précisé Mme Marois.

Un instrument majeur du développement économique

La nouvelle organisation offrira aux entreprises une gamme élargie de services intégrés par des guichets uniques régionaux et assurera un meilleur arrimage entre la conception des politiques économiques et leur mise en œuvre.

Le ministère des Finances, de l’Économie et de la Recherche va donc améliorer la portée des actions gouvernementales en leur donnant un meilleur effet de levier, aussi bien en amont, sur le plan de la recherche, qu’en aval, en assurant des services mieux intégrés et une meilleure communication avec les clientèles.

La mise sur pied d’un processus d’intégration

« L’ensemble de l’organisation restera pleinement opérationnelle, et je veillerai à ce que tout se fasse dans le respect des employés, de nos partenaires et des entrepreneurs », a ajouté Mme Marois.

Dans cette perspective, la vice-première ministre a annoncé la mise sur pied de deux comités :

  • un comité de pilotage, réunissant des représentants des trois ministères, chargé de préparer la mise en œuvre de l’intégration;

  • un comité aviseur, pour conseiller la ministre et le Comité de pilotage sur les grandes orientations de l’intégration. Ce comité sera composé de Mme Hélène P. Tremblay, présidente du Conseil de la science et de la technologie, de MM. Georges Felli, sous-ministre du ministère de l’Industrie et du Commerce, Paul-Arthur Huot, président-directeur général de l’Alliance des manufacturiers et des exportateurs du Québec, et Michel Noël de Tilly, ancien secrétaire général du Conseil exécutif.

Le processus d’intégration mis sur pied fera en sorte que l’ensemble du personnel sera pleinement impliqué dans la démarche. D’ailleurs, Mmes Lucie Papineau et Solange Charest conservent leur poste de ministre déléguée et de secrétaire d’État. Elles participeront activement, chacune dans son secteur, à bâtir un grand ministère des Finances, de l’Économie et de la Recherche qui sera à l’avant-garde de la vision de l’économie québécoise de demain.


- 30 -


Mise en ligne : 25 septembre 2002


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017