Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Coup d’envoi des six premiers groupes de médecine de famille au Québec

Québec, le vendredi 29 novembre 2002 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, et le ministre d’État à la Santé et aux Services sociaux, M. François Legault, ont inauguré ce matin les six premiers groupes de médecine de famille (GMF) du Québec.

Les six premiers groupes accrédités par le ministre d’État à la Santé et aux Services sociaux sont le GMF du centre médical de Beauport et celui de l’unité de médecine familiale de l’Enfant-Jésus, qui sont liés au CLSC Orléans, ainsi que le GMF Saint-Vallier, tous trois situés à Québec. Les autres GMF inaugurés aujourd’hui sont ceux d’Aylmer, en Outaouais; des Basques, dans le Bas-Saint-Laurent; et de Jonquière, dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Une quinzaine d’autres accréditations de GMF suivront au cours des prochaines semaines, afin qu’on en compte au moins un dans chacune des régions du Québec.

« Ces six groupes de médecine de famille posent les jalons d’une nouvelle organisation des soins de première ligne au Québec. Ces premiers pas confirment à nouveau notre engagement de créer une centaine de ces groupes, partout au Québec, au cours de la prochaine année. Les GMF deviendront bientôt un élément familier de l’environnement santé du Québec », a déclaré le premier ministre.

« Chaque groupe de médecine de famille sera constitué en moyenne de dix médecins, qui travailleront en étroite collaboration avec des infirmières et d’autres professionnels du réseau de la santé et des services sociaux. Cette nouvelle formule améliorera la prise en charge des personnes inscrites, le suivi de leur état de santé et la continuité des services médicaux généraux et des services psychosociaux. Chaque citoyenne et chaque citoyen inscrit à un GMF aura accès à des services et sera pris en charge, selon ses besoins, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », a précisé le ministre Legault.

Comme le premier ministre l’a annoncé dans le plan d’action gouvernemental Horizon 2005, le gouvernement accorde une aide technique et financière à chacun des groupes de médecine familiale accrédités pour l’administration, les immobilisations et l’informatisation.

« Je suis fermement convaincu que la population pourra retirer d’importants bénéfices de la mise en place des groupes de médecine de famille : amélioration de l’accès aux soins, modification des habitudes d’utilisation des services médicaux, diminution du recours aux salles d’urgence, accentuation de la prévention et du dépistage des problèmes de santé et des problèmes sociaux », a conclu le ministre François Legault.


- 30 -


Mise en ligne : 29 novembre 2002


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017