Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Création de plus de 2 600 emplois en nouvelle économie à Montréal

Montréal, le mardi 21 mai 2002 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, et la vice-première ministre et ministre d’État à l’Économie et aux Finances, Mme Pauline Marois, ont annoncé aujourd’hui la réalisation de 12 projets d’investissement liés aux affaires électroniques à Montréal. Ces entreprises créeront plus de 2 600 emplois dans la nouvelle économie d’ici trois ans, au centre-ville de la métropole. L’annonce a été faite en présence des représentants et représentantes de ces entreprises.

Trois de ces compagnies prévoient créer plus de 600 emplois chacune. La société new-yorkaise B.B. Worldlink et la société québécoise Oratel implanteront leur centre de gestion des relations avec la clientèle à Montréal. Pour leur part, les promoteurs américains de Ideas & Associates développeront des stratégies de marketing sur Internet.

Les neuf autres entreprises réaliseront différentes activités liées aux affaires électroniques telles que le développement de logiciels spécialisés, l’élaboration de sites Web et la conception de solutions d’affaires électroniques. Destinés en grande partie aux jeunes, plusieurs centaines d’emplois seront créés dans le domaine des technologies de l’information.

« Ces 2 600 nouveaux emplois annoncés aujourd’hui à l’intérieur de la zone de commerce électronique s’ajoutent aux 300 emplois annoncés en novembre dernier par la firme Computershare. L’essor de la nouvelle économie dans la métropole est remarquable. Ce succès est attribuable à la qualité de la main-d’œuvre québécoise et à un environnement d’affaires parmi les plus compétitifs. L’annonce d’aujourd’hui, jumelée aux plus récentes statistiques sur l’emploi, démontre clairement que la stratégie que nous appliquons depuis 1994 s’avère rentable pour le Québec et qu’elle porte ses fruits », a indiqué le premier ministre.

La vice-première ministre s’est dite satisfaite des résultats obtenus depuis l’instauration du crédit d’impôt pour activités d’affaires électroniques, il y a à peine six mois. « Là comme ailleurs ajoute-t-elle, l’objectif du gouvernement est de susciter la création d’emplois de qualité et de contribuer ainsi à l’augmentation de la prospérité de nos concitoyens et nos concitoyennes. »

Rappelons que les entreprises qui choisissent de s’établir dans la zone de commerce électronique du centre-ville de Montréal ou de Québec peuvent bénéficier, pendant cinq ans, d’une aide fiscale. Cette aide prend la forme d’un crédit d’impôt remboursable de 35 % de l’augmentation annuelle de la masse salariale attribuable aux employés admissibles. Pour être admissibles, les employés doivent travailler au développement et à l’exploitation de solutions d’affaires électroniques ou dans un centre contacts-clients de haute technologie.

LES 12 ENTREPRISES

Nom des sociétés

Création
d'emplois prévue
(trois premières années)

B.B. WORLDLINK

611

ESI CANADA

57

IDEAS & ASSOCIATES

730

INCYSIVE MEDIA

26

GALAXIA INC.

193

GESTION INFORMATIQUE OKA LTÉE.

30

MODÉSYS INFORMATIQUE

17

NÉOMÉDIA

16

NETGROUP TRAVEL

36

ORATEL INC.

849

REBELLES.COM INC.

17

TECHNOMEDIA FORMATION

52

TOTAL

2 634

- 30 -


Mise en ligne : 21 mai 2002


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017