Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre du Québec annonce une offensive majeure pour accélérer le développement de projets énergétiques

Québec, le lundi 13 mai 2002 - Dans une allocution prononcée devant l’Association de l’industrie électrique du Québec, le premier ministre, M. Bernard Landry, a présenté sa vision du développement énergétique pour le Québec.

« Le Québec est à l’aube d’une autre grande période de développement dans le domaine de l’énergie. Les projets qui ont été annoncés par le gouvernement au cours de la dernière année et ceux qui seront mis en œuvre dans les prochains mois permettront au Québec de connaître la plus importante vague de développement énergétique depuis les grands travaux de la Baie-James. Ces chantiers créeront des milliers d’emplois pour les Québécois et les Québécoises et seront un atout remarquable pour l’économie nationale », a déclaré le premier ministre. Il a également souligné que les quelque 10 000 MW annoncés au cours des derniers mois correspondent à environ 25 % de la puissance actuelle d’Hydro-Québec.

« Ces projets permettront de répondre à la croissance de la demande en électricité des 25 prochaines années. Lors du lancement des travaux de la Baie-James il y a 30 ans, l’an 2000, c’était de la science fiction! Aujourd’hui, la moitié de la production québécoise d’électricité provient de la Baie-James », a précisé M. Landry. De plus, il a rappelé sa fierté d’avoir conclu des ententes de partenariat historiques avec les Cris et les Inuits. Cette nouvelle approche innovatrice entamée par le premier ministre contribue à mettre en valeur, d’une manière rapide et efficace, le potentiel hydroélectrique du Nord québécois.

Au cours de son allocution, le premier ministre a mentionné que l’hydroélectricité était le fer de lance de sa stratégie pour un Québec fort et prospère et qu’il entendait y mettre toute sa détermination afin d’accélérer la réalisation d’autres projets majeurs d’hydroélectricité. Il a également rappelé la nécessité de diversifier les filières énergétiques du Québec et il a clairement exprimé sa volonté de favoriser de façon particulière la production d’énergie éolienne en Gaspésie, ainsi que l’exploration gazière dans l’Est du Québec.

À cet égard, le premier ministre a annoncé l’intention ferme de son gouvernement d’établir les conditions qui conduiront à la réalisation d’un programme d’exploration gazière dans l’Est du Québec et d’en confier le mandat à Hydro-Québec.

« Le Québec tout entier profitera des activités d’exploration qui doivent êre entreprises dans l’Est du Québec, mais je suis particulièrement heureux que les régions de la Gaspésie, du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord puissent éventuellement en tirer des bénéfices substantiels », a déclaré le premier ministre.

En terminant, le premier ministre a insisté sur l’importance de respecter rigoureusement les différents processus d’évaluation des conséquences environnementales liées à la réalisation de ces projets. Il a convié tous les partenaires du gouvernement à mettre l’épaule à la roue pour préparer et bâtir, dès aujourd’hui, l’avenir des Québécois et des Québécoises sur le plan énergétique.


- 30 -


Mise en ligne : 13 mai 2002


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017