Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec rend publique sa Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Québec, le mercredi 12 juin 2002 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, la ministre d’État à la Solidarité sociale, à la Famille et à l’Enfance, Mme Linda Goupil, la ministre déléguée à la Lutte contre la pauvreté et l’exclusion, Mme Nicole Léger, et la secrétaire d’État à la Condition féminine, Mme Jocelyne Caron, ont rendu publique la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale intitulée La volonté d’agir, la force de réussir.

« En mars 2001, je m’engageais à faire de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion une priorité du gouvernement du Québec. Les gestes posés depuis lors et ceux qui le seront au cours des prochaines années confirment notre engagement à faire du Québec une société solidaire où toutes et tous peuvent participer au développement social et économique de notre nation », a déclaré le premier ministre.

Depuis un an, le gouvernement du Québec a multiplié les contacts avec des représentantes et des représentants d’entreprises, des syndicats, des groupes communautaires à travers tout le Québec afin d’échanger sur les enjeux liés à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. « Les dimensions économique, sociale et culturelle ont été considérées afin de guider le gouvernement québécois dans l’élaboration d’une stratégie tenant compte de l’ensemble des facettes qui font du Québec une société dynamique et solidaire, à l’image des femmes et des hommes qui la composent », a déclaré Mme Goupil.

« Faire reculer la pauvreté et l’exclusion sociale constitue le défi et l’exigence d’un meilleur avenir pour toutes et pour tous. Il est important de favoriser une action continue et commune de l’ensemble de la société en incluant les personnes vivant dans la pauvreté ou l’exclusion, les premières à agir pour transformer leur situation et celle de leurs proches », a mentionné Mme Léger.

« La Stratégie réaffirme notre volonté d’améliorer, entre autres, la sécurité économique des femmes, en mobilisant les ressources nécessaires et elle s’inscrit dans la suite des actions posées dans le cadre de la Marche mondiale des femmes », a souligné Mme Caron.

Les orientations de la Stratégie

La Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale et le plan d’action qui en découlera s’appuient sur cinq grandes orientations :

  • prévenir en favorisant le développement du potentiel des personnes;

  • renforcer le filet de sécurité sociale et économique;

  • favoriser l’accès à l’emploi et valoriser le travail;

  • favoriser l’engagement de l’ensemble de la société;

  • assurer la constance et la cohérence de l’action à tous les niveaux.

Un plan d’action d’envergure sera donc présenté à l’automne. Le gouvernement du Québec prévoit y engager un financement qui pourrait être de l’ordre de 1,5 milliard de dollars sur cinq ans. À cette somme s’ajoutent les investissements importants de l’ordre de 1,34 milliard de dollars annoncés au cours des 12 derniers mois, à l’occasion des deux discours sur le budget et de l’Énoncé budgétaire complémentaire.

« Jamais un gouvernement n’est allé aussi loin pour combattre la pauvreté au Québec. Cette stratégie constitue un fil conducteur du développement social et humain de notre société et vise à amener progressivement le Québec, d’ici dix ans, au nombre des nations industrialisées comptant le moins d’individus en situation de pauvreté », a conclu le premier ministre.


- 30 -


Mise en ligne : 12 juin 2002


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017