Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Un nouveau pavillon de 165 millions de dollars pour les étudiantes et les étudiants de l’Université Concordia

Montréal, le lundi 8 avril 2002 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, et le ministre d’État à l’Éducation et à l’Emploi, M. Sylvain Simard, ont annoncé une contribution de 97 millions de dollars du gouvernement du Québec pour la construction d’un nouveau pavillon à l’Université Concordia, au coût de 165 millions de dollars. L’édifice abritera les facultés de génie et de l’informatique, de même que celle des arts visuels.

Le ministère de l’Éducation ajoute une somme de 57 millions aux 25 millions déjà autorisés pour ce projet, alors que, pour sa part, le ministère de la Recherche, de la Science et de la Technologie alloue une somme de 15 millions de dollars. Différentes contributions, dont celle de l’Université Concordia, combleront le financement à hauteur de 68 millions de dollars pour permettre d’atteindre les 165 millions de dollars nécessaires à la réalisation des travaux.

« Le mandat de l’Université Concordia consiste à offrir des activités de recherche de haut calibre et des programmes d’études destinés à former une main-d’œuvre qualifiée. Avec cet investissement, le gouvernement veut soutenir l’importante mission sociale et éducative de cet établissement universitaire, qui joue un rôle de premier plan dans l’avancement du Québec. Nous voulons épauler concrètement ces hauts lieux du savoir dans leur recherche de l’excellence. C’est d’ailleurs le troisième investissement de ce genre que nous annonçons pour les universités montréalaises depuis le début de l’année », a déclaré le premier ministre.

Le nouveau pavillon, de 68 000 mètres carrés, sera construit sur le campus Sir George Williams. Les activités de recherche et d’enseignement des secteurs de l’informatique et du génie seront regroupées dans une section, alors qu’une autre section sera consacrée aux arts visuels et aux beaux-arts. Les travaux débuteront au cours de l’été 2002 pour se terminer en 2005. La construction du bâtiment créera 1 500 emplois, répartis sur trois ans.

C’est la croissance de l’effectif étudiant qui a rendu cette expansion nécessaire. En effet, entre 1995 et 2001, le pourcentage d’augmentation a été de 98,9 p. 100 dans le secteur du génie. Grâce à cet agrandissement, l’Université pourra accueillir 500 étudiants de plus, d’ici à 2006, notamment en génie informatique et aérospatial. Le secteur des beaux-arts a également connu, pour la même période, une croissance de 23,7 p. 100 de son effectif étudiant. L’ajout d’espace facilitera la formation d’une main-d’œuvre compétente et apte à occuper les milliers d’emplois qui seront créés, entre autres, dans la Cité du multimédia.

« Cet investissement majeur en éducation permettra non seulement d’accueillir un plus grand nombre de jeunes dans des secteurs de pointe, mais également de valoriser davantage la recherche dans cette grande institution universitaire », a soutenu M. Simard. « De plus, le regroupement en un seul lieu des activités qui sont actuellement dispersées en plusieurs endroits donnera à la communauté universitaire un environnement mieux adapté à la réussite des études », a-t-il conclu.


- 30 -


Mise en ligne : 8 avril 2002


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017