Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Les premiers ministres Chrétien et Landry confirment l’élargissement à quatre voies de la route 175

Photo du premier ministre du Canada, M. Chrétien,  du  premier ministre du Québec, M. Landry, et du Secrétaire d'État au Renouvellement de la fonction publique, M. BédardSaguenay, le jeudi 22 août 2002 - Le premier ministre du Canada, le très honorable Jean Chrétien, et le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, ont annoncé aujourd’hui l’engagement de leurs gouvernements respectifs d’élargir à quatre voies la route 175, entre Québec et Saguenay. Le coût des travaux sera partagé à parts égales.

Les travaux comprendront la construction d’une deuxième chaussée sur le tracé de la route 175, entre Saguenay et l’autoroute 73, ainsi que le prolongement de cette dernière et l’ajout d’une deuxième chaussée dans le secteur de Stoneham-et-Tewkesbury.

« Les gouvernements du Canada et du Québec ont convenu que la route 175 soit désignée priorité immédiate dans le cadre du Fonds canadien sur l’infrastructure stratégique. La désignation immédiate de la route 175 aidera à stimuler l’économie de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean », a déclaré le premier ministre Chrétien.

Photo du premier ministre du Québec, Bernard Landry, et du Secrétaire d'État au Renouvellement de la fonction publique, M.  Stéphane BédardQuant à M. Landry, il a souligné l’importance de ce projet tant au regard de l’économie qu’à celui de la sécurité routière : « La réalisation de ce projet majeur accentuera le potentiel de développement économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean en permettant une plus grande fluidité de la circulation et de meilleurs échanges commerciaux. Elle procurera également une plus grande quiétude aux usagers de la route, puisque les travaux réalisés permettront de réduire les risques d’accidents », a-t-il déclaré.

Le premier ministre Chrétien et le premier ministre Landry ont également demandé à leurs ministres respectifs responsables du programme d’infrastructure, soit le ministre de l’Industrie et ministre responsable de l’Infrastructure, M. Allan Rock, avec l’appui du ministre des Transports, M. David Collenette, et la vice-première ministre du Québec et ministre d’État à l’Économie et aux Finances, Mme Pauline Marois, en collaboration avec le ministre des Transports, M. Serge Ménard, de négocier le plus rapidement possible les accords touchant la réalisation des projets de ce dossier.

Le projet d’une route à quatre voies et à chaussées séparées étant très important pour la population et les entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les deux premiers ministres se sont dits heureux d’avoir fait de ce projet une priorité et d’avoir trouvé un terrain d’entente permettant d’accélérer la réalisation des travaux.


ANNEXE
DOCUMENT D’INFORMATION

Le projet :

  • Le tronçon de route faisant l’objet de ce projet s’étend sur une distance de 174 kilomètres; il relie le Saguenay- Lac-Saint-Jean à la région de la Capitale-Nationale et englobe une partie de l’autoroute 73 ainsi que la route 175. C’est presque 100 p. 100 de cette route qui devra faire l’objet de travaux d’élargissement à quatre voies.

  • Le tracé préliminaire de la deuxième chaussée s’est terminé en avril 2002. Les études d’impact de ces travaux sur l’environnement sont en cours. La première partie porte sur le tronçon de la route 175 compris entre les kilomètres 60 et 84, et la deuxième sur le tronçon compris entre les kilomètres 84 et 227. Les travaux de construction de la deuxième chaussée de la route 175 débuteront dès l’obtention des autorisations environnementales requises, la fin des travaux étant prévue pour 2009.

  • Par ailleurs, le ministère des Transports entend lancer l’appel d’offres lié au projet de construction d’une deuxième chaussée entre les kilomètres 53 et 60 au cours des prochaines semaines. Le coût de ce projet est évalué à 20 M$ et fait partie de l’entente annoncée aujourd’hui. Le début des travaux est prévu pour 2002 et la fin, en 2004.

  • Les six projets visant à améliorer la route 175 seront réalisés au cours des prochaines années et font également partie de l’entente. Ces travaux permettront de corriger des déficiences géométriques de manière à accroître la sécurité.

  • Par cette annonce, les gouvernements du Canada et du Québec s’engagent à assumer, à parts égales, les coûts de réalisation. Le projet est estimé à 525 M$; ce montant sera cependant ajusté une fois les plans et devis élaborés. À l’heure actuelle, les tronçons compris entre les kilomètres 60 et 227 font l’objet d’une étude d’impact environnemental.

Avantages :

  • Les deux gouvernements considèrent comme prioritaire l’élargissement de la route 175 à quatre voies et à chaussées séparées.

  • La route 175 est le principal lien routier entre la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et le reste du Québec.

  • L’élargissement à quatre voies de la route 175 favorisera le développement économique du Saguenay–Lac-Saint-Jean en lui assurant un meilleur accès aux autres grands centres urbains.

  • La réalisation du projet permettra d’accroître la sécurité sur la route 175; elle permettra en effet de réduire le nombre de collisions frontales, qui est la principale cause de décès.

  • Le doublement des voies permettra d’améliorer la fluidité de la circulation et diminuera considérablement le nombre de fermetures de la route.

  • La construction d’une route à chaussées séparées donnera au Saguenay-Lac-Saint-Jean une infrastructure sécuritaire et moderne.
    L’amélioration de ce lien routier réduira les frais de transport et les temps de déplacement tout en assurant une plus grande sécurité aux usagers.

Échéancier :

  • Les travaux d’élargissement de la route 175 entre Saguenay et Québec seront réalisés d’ici 2009. Déjà, certains travaux d’amélioration de la route actuelle sont en cours et d’autres débuteront prochainement en attendant que les autorisations environnementales requises pour l’ensemble de la route soient obtenues.

- 30 -


Mise en ligne : 22 août 2002


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017