Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre annonce des investissements de près de 62 millions pour la mise en valeur des Chic-Chocs

Parc de la Gaspésie, le lundi 24 septembre 2001 - Le premier ministre du Québec et président du Comité ministériel de la relance de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, M. Bernard Landry, a annoncé aujourd’hui la décision du gouvernement du Québec d’investir près de 62 millions de dollars en Haute-Gaspésie pour la mise en valeur des Chic-Chocs. « Le plus important massif de montagnes de l’Est du Canada deviendra ainsi un produit d’appel touristique de calibre mondial dans les créneaux en plein développement de l’écotourisme et du tourisme d’aventure. Il deviendra en même temps l’un des plus puissants moteurs de la relance de l’économie gaspésienne », a déclaré M. Landry.

Le premier ministre a procédé à cette annonce en présence du ministre des Transports et ministre responsable de la Faune et des Parcs, M. Guy Chevrette, du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région, M. Maxime Arseneau, de même que du député de Matane et vice-président du Comité de relance, M. Matthias Rioux.

Piloté par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) et le ministère des Transports, ce projet créera quelque 125 emplois permanents saisonniers et 970 emplois dans la phase de construction. Par son effet structurant, c’est une entreprise susceptible de donner un souffle nouveau à l’industrie touristique de l’ensemble de la péninsule gaspésienne.

Rappelant les engagements du gouvernement à soutenir les efforts des citoyens et citoyennes de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine pour relancer leur économie, M. Maxime Arseneau a souligné qu’il s’agit du plus important projet a être mis en route depuis le début de la relance. « Les investissements réalisés ou en voie de l’être, dans le cadre de la relance, s’élèvent maintenant à près de 210 millions de dollars, tandis que les emplois créés ou à venir totalisent 5 240 dont plus de 1 500 permanents ou permanents saisonniers. »

Au cours des trois prochaines années, la Sépaq investira plus de 38 millions de dollars dans le parc de la Gaspésie et dans les réserves fauniques avoisinantes, soit celles de Matane, des Chic-Chocs et de Dunière. L’objectif est de créer de nouvelles infrastructures d’accueil et de services tout en rehaussant la qualité des infrastructures existantes. Dès cet automne, la Sépaq amorcera les travaux d’agrandissement du centre d’interprétation et ceux de réaménagement de l’accueil du Gîte du Mont-Albert. Elle engagera des professionnels-conseils de la région pour la réalisation des plans et devis nécessaires à la construction des autres équipements à partir du printemps prochain.

De son côté, le ministère des Transports consacrera 23 millions de dollars à l’amélioration du réseau routier, plus particulièrement pour les accès via Sainte-Anne-des-Monts et Mont-Saint-Pierre.

« Par les importantes retombées qu’elle produira, la mise en valeur des Chic-Chocs démontre comment la faune et les parcs peuvent contribuer à l’essor des régions du Québec. Ce projet est très attendu par le milieu; les partenaires régionaux du parc et des réserves fauniques y seront associés tout au long de sa réalisation », a ajouté M. Guy Chevrette.

Le député de Matane s’est déclaré heureux de cette annonce d’envergure en Haute-Gaspésie. « Ce projet est porteur de nouveaux emplois durables, puisque les Chic-Chocs deviendront une destination quatre saisons, il prolongera la durée des emplois déjà en place. Il s’agit donc d’une très bonne nouvelle pour les Gaspésiens et les Gaspésiennes », a conclu M. Rioux.


- 30 -


Mise en ligne : 24 septembre 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017