Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Des investissements majeurs de 14,5 millions de dollars pour le développement de la ligne de trains de banlieue Montréal/Blainville

Montréal, le jeudi 20 septembre 2001 - À la gare de Sainte-Thérèse, le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, a annoncé aujourd’hui des investissements de 14,5 millions de dollars en vue d’accroître la capacité de la ligne de trains de banlieue Montréal/Blainville. Il était accompagné de la présidente-directrice générale de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), Mme Florence Junca-Adenot, ainsi que de plusieurs députés et ministres des circonscriptions électorales touchées.

« Grâce à cet investissement majeur, la capacité des trains sera accrue de 25 %, ce qui permettra à environ 1 000 clients supplémentaires de monter à bord chaque matin. Le gouvernement du Québec réaffirme ainsi sa volonté d’améliorer le transport en commun et d’en faire un moyen privilégié pour soutenir la vitalité économique, réduire la congestion routière et préserver la qualité de vie dans la région métropolitaine de Montréal », a déclaré M. Landry.

La mise en œuvre de ce projet vise à répondre à la très forte demande de la clientèle et elle contribuera à désengorger le réseau routier menant de la Rive-Nord à l’île de Montréal. Financés pour 75 % par le ministère des Transports du Québec et pour 25 % par l’Agence métropolitaine de transport, les travaux consistent à :

  • rénover 10 wagons et modifier 26 wagons déjà en service;

  • allonger les quais de toutes les gares;

  • agrandir les stationnements incitatifs;

  • améliorer les infrastructures ferroviaires.

Les 10 wagons qui seront rénovés sont des voitures GO qui proviennent de la flotte de l’Agence. L’ajout de 2 de ces wagons fera passer chacun des trains de 8 à 10 voitures, dès l’automne 2002, sans qu’il y ait d’impact sur les coûts d’exploitation. La prolongation des quais de chaque gare permettra d’accueillir les trains ainsi allongés.

Afin d’accroître l’accès à la ligne Montréal/Blainville, les stationnements incitatifs des gares de Sainte-Thérère, Rosemère, Sainte-Rose et Saint-Martin seront agrandis pour ajouter quelque 700 places.

De plus, l’implantation d’un système de signalisation ferroviaire à commande centralisée et la pose de rails soudés diminueront le bruit et les secousses, améliorant d’autant le confort des usagers. La vitesse maximale pourra également être accrue à 100 km/h, ce qui entraînera en bout de ligne une diminution du temps de parcours.

Le réseau de trains de banlieue renforcé

La ligne de trains de banlieue Montréal/Blainville est le résultat d’un partenariat fructueux entre l’Agence métropolitaine de transport, le ministère des Transports du Québec (MTQ), les représentants des municipalités concernées et les organismes de transport. Depuis sa mise en service en août 1997, elle a connu un franc succès. En 2000, l’achalandage a défié toutes les prévisions avec plus 8 500 déplacements quotidiens.

Ce succès s’inscrit dans la relance très réussie du réseau de trains de banlieue. Une relance qui a été rendue possible grâce aux subventions du MTQ, soit 90 millions de dollars pour le réseau dans son ensemble, depuis 1996, lesquels s’ajoutent aux 300 millions de dollars investis dans la modernisation de la ligne de trains Montréal/Deux-Montagnes. En tout, cinq lignes sont désormais en activité : Montréal/Dorion-Rigaud, Montréal/Deux-Montagnes, Montréal/Blainville, Montréal/Saint-Hilaire et Montréal/Delson, inaugurée le 4 septembre dernier.

« Il est toujours stimulant de gérer une croissance rapide. Avec la ligne de trains de banlieue Montréal/Blainville, c’est ce que nous vivons. Le succès de cette ligne est aussi pour nous la preuve que lorsque le transport en commun s’adapte à la demande, les choix de déplacements des citoyens changent, pour un meilleur bien-être collectif », a conclu Mme Junca-Adenot.

Rappelons que la mission de l’Agence métropolitaine de transport est d’améliorer l’efficacité des déplacements des personnes dans la région métropolitaine et d’accroître l’utilisation des transports en commun et du transport adapté, tout en consolidant les noyaux urbanisés. L’Agence exerce son mandat sur un territoire composé de 93 municipalités et de la réserve indienne de Kahnawake.


- 30 -


Mise en ligne : 20 septembre 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017