Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Intragaz procédera à deux nouveaux forages d’ici la fin de 2002

Paris, le mardi 30 octobre 2001 - C’est en présence du premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, que MM. Pierre Gadonneix, président-directeur général de Gaz de France, et Claude Blanchet, président du conseil, président et chef de la direction de la Société générale de financement du Québec (SGF), ont annoncé qu’Intragaz, une société détenue par Soquip Énergie, une filiale de SGF Chimie et GDF Québec inc., forera deux nouveaux sites d’entreposage de gaz naturel d’ici la fin de 2002. L’investissement pour chaque forage est de l’ordre de 5 millions de dollars canadiens.

« Ce projet contribuera à faire du Québec l’un des carrefours énergétiques les plus importants en Amérique du Nord, donc bénéfique pour l’économie québécoise. Par ailleurs, il s’agit d’un bel exemple de l’importance d’encourager les partenariats qui comprennent des transferts de technologie », a déclaré le premier ministre.

« À l’origine, Intragaz a été créée pour exploiter le site de Pointe-du-Lac. Son mandat a ensuite évolué pour inclure la recherche, l’évaluation et la mise en valeur d’autres sites de stockage. Aujourd’hui, l’équipe formée par la société a des compétences et des connaissances uniques au Québec, à la fine pointe de l’exploitation pétrolière et du développement de stockage », a pour sa part indiqué Claude Blanchet.

« Gaz de France se félicite de la qualité de la coopération développée, depuis de nombreuses années, dans le domaine du stockage souterrain avec la Société générale de financement du Québec. Je souhaite qu’à l’avenir la société Intragaz, qui porte ce partenariat, se développe dans cette spécialité hors du Québec si des opportunités se présentent », a conclu son président-directeur général, M. Pierre Gadonneix.

Le stockage de gaz naturel permet de répondre à la demande que le gazoduc ne peut satisfaire en période de forte consommation. Les volumes de gaz alors entreposés dans les réservoirs souterrains sont soutirés et réintroduits dans le réseau de transport de gaz. Dans le but d’optimiser l’efficacité et la flexibilité de ses opérations, Gaz Métropolitain s’est engagée, en 1992, à contracter toute capacité de stockage développée à Saint-Flavien, et ce, pour une période de quinze ans.

La phase I du projet Saint-Flavien a démarré en 1998 et consistait en la conversion d’un ancien gisement épuisé de gaz naturel en un réservoir souterrain pour fins de stockage de gaz naturel. La phase II a débuté en 1999 et la phase III, qui a comme objectif de continuer à accroître les capacités de stockage, a suivi en 2000. Le forage de puits additionnels s’inscrit donc dans cette phase.

Fondée en 1946, la société d’État Gaz de France est reconnue pour son expertise en matière de développement des stockages souterrains et elle opère pour son réseau de distribution en France un nombre important de sites de stockage. Elle intervient dans plusieurs pays du monde pour mettre en valeur l’expertise développée sur le territoire français. En 1990 et 1992, sa filiale GDF-Québec inc. s’est jointe aux projets de Pointe-du-Lac et de Saint-Flavien en tant que partenaire financier et industriel.

SGF Chimie est une filiale de la Société générale de financement du Québec, dont la mission est de mettre en œuvre des projets de développement économique en coopération avec des partenaires et dans des conditions de profitabilité normale. Depuis sa restructuration, en 1998, la SGF a généré des investissements de près de 4,4 milliards de dollars et créé plus de 19 400 emplois directs et indirects dans des projets ayant abouti à la phase opérationnelle, sans compter les milliers d’emplois créés durant la phase de construction. Au 31 décembre 2000, les actifs consolidés de la SGF dépassaient les 2,3 milliards de dollars. La SGF compte 53 partenaires internationaux exploitant des établissements au Québec.


- 30 -


Mise en ligne : 30 octobre 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017