Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Bernard Landry décroche 335 nouveaux emplois

Paris, le mardi 30 octobre 2001 - À Paris, en mission de travail et pour souligner le quarantième anniversaire de la Délégation générale du Québec, le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, accompagné du ministre d’État aux Régions et ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Gilles Baril, a annoncé aujourd’hui la signature de quinze ententes qui créeront au Québec 335 nouveaux emplois directs, pour des investissements totalisant 46,65 millions de dollars.

« Comme le démontrent ces chiffres, la coopération franco-québécoise en matière économique demeure d’une grande vitalité, et l’importance des retombées, tant pour le Québec que pour la France, assure encore de belles perspectives d’avenir pour les relations économiques qu’entretiennent nos deux peuples », a déclaré le premier ministre.

Au nombre de ces ententes, notons l’annonce de la création au Québec d’une filiale du Groupe Silicomp qui générera 120 emplois sur trois ans, grâce à un investissement de 5 millions de dollars. Le Groupe Silicomp compte déjà dix filiales dans le monde et propose des solutions technologiques dans les domaines de l’informatique embarquée, de l’informatique en temps réel, des réseaux à hauts débits et des nouvelles technologies liées au middleware, de la sécurité dans les transactions Internet et l’utilisation des technologies objet.

Investissement Québec et Noé Interactive investiront ensemble plus de 15 millions de dollars dans un centre de R-D qui produira pas moins de 80 emplois dans la Cité du multimédia de Montréal. La société Noé Interactive sarl, dont le siège est à Boulogne Billancourt, en banlieue de Paris, développera un logiciel propriétaire permettant de convertir simultanément en neuf langues les contenus relevant du domaine de l’environnement planétaire.

Une autre société de services en informatique, Alcion S.A., créera également une filiale dans la Cité du multimédia de Montréal. L’investissement est de 6,5 millions de dollars et doit générer 56 emplois d’ici 2004. Alcion S.A. est une firme de génie-conseil spécialisée dans la réalisation d’applications en architecture Internet.

Par ailleurs, Axcan Pharma, société pharmaceutique québécoise de Mont-Saint-Hilaire, acquiert au coût de plus de 30 millions de dollars la société française Laboratoires Entéris, spécialisée en gastro-entérologie. La transaction permettra notamment à Axcan Pharma d’établir une base d’opération sur le marché pharmaceutique européen, le troisième en importance au monde. La société Axcan réunira ainsi les forces complémentaires de deux sociétés, ce qui laisse entrevoir des perspectives intéressantes pour la commercialisation des produits d’Axcan sur le territoire européen, par le biais de l’infrastructure de vente et de marketing d’Entéris.

Pour sa part, Intragaz, société détenue à 60 % par Soquip Énergie (filiale de SGF Chimie) et à 40 % par GDF Québec inc. (filiale de Gaz de France), a annoncé l’investissement de 10 millions de dollars pour la réalisation de la phase III d’un projet amorcé en 1990 pour le forage de deux nouveaux sites d’entreposage de gaz naturel d’ici la fin 2002. Fondée en 1946, la société d’État Gaz de France est reconnue pour son expertise en matière de développement des stockages souterrains et elle gère pour son réseau de distribution en France un nombre important de sites de stockage.

Enfin, soulignons un investissement de 4 millions de dollars pour la création à Montréal d’une société mixte de fabrication de matériel de précision relié au secteur de l’aéronautique. Ce projet découle d’une entente de partenariat entre la société québécoise d’ingénierie aéronautique Cema et la société française Pega Precision. Ce projet a été rendu possible grâce au programme ACTIM-Québec, dont l’objectif est de favoriser la négociation et la conclusion d’accords de partenariat industriel entre PME françaises et québécoises. Depuis plus de trente ans, ce programme conjoint Québec-France a permis la conclusion de plus de 400 accords d’entreprises pour des investissements dépassant 250 millions de dollars et ayant conduit à la création de plus de 2 500 emplois.

Ces investissements démontrent donc une fois de plus l’importance qu’occupe le volet économique dans les relations Québec-France. C’est d’ailleurs dans ce contexte que le premier ministre a tenu à souligner que son collègue, le ministre d’État aux Régions et ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Gilles Baril, dirigera en novembre prochain à Poitiers la plus importante opération de maillage d’entreprises québécoises avec des entreprises françaises dans le cadre de l’événement Futuralli 2001.

- 30 -


Mise en ligne : 30 octobre 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017