Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Création de 1 700 emplois d’ici 2003

Mirabel, le lundi 22 octobre 2001 - Le premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, a participé aujourd’hui à l’inauguration de l’usine de fabrication et d’assemblage d’avions régionaux de Bombardier Aéronautique dans la Zone de commerce international de Montréal à Mirabel. Le président et chef de la direction de Bombardier, M. Robert E. Brown, le président et chef de l’exploitation de Bombardier Aéronautique, M. Pierre Beaudoin, et le président du comité exécutif de la Zone de commerce international de Montréal à Mirabel, M. Jean Teasdale, étaient également présents pour cet événement.

L’implantation d’une usine à Mirabel devenait nécessaire en raison du succès que Bombardier Aéronautique connaît sur le marché international des avions civils. L’entreprise occupe 44 % du marché mondial des avions régionaux et 37 % de celui des avions d’affaires. Cette usine, destinée à la production des avions CRJ900 (90 places) et CRJ700 (70 places), représente un investissement de 170 millions de dollars et compte plus de 600 employés. Le nombre d’employés devrait atteindre 1 700 d’ici trois ans.

« Bombardier Aéronautique est le 3e constructeur d’avions civils au monde. En choisissant Mirabel pour l’implantation de son usine, cette entreprise d’envergure internationale pose un geste de confiance à l’égard de l’industrie aéronautique du Québec et de sa main-d’œuvre hautement qualifiée », a souligné M. Landry.

Bombardier Aéronautique bénéficiera des mesures fiscales et financières de la Zone mises en place par le gouvernement du Québec. Il s’agit notamment de congés fiscaux touchant l’impôt sur le revenu des corporations, la taxe sur le capital et les cotisations d’employeurs au Fonds des services de santé. Le gouvernement offre également des crédits d’impôts remboursables pouvant s’élever à 25 % du montant alloué à la construction de bâtiments, à l’acquisition ou à la location de biens d’équipement admissibles.

De plus, par le biais de son centre de services aux entreprises dans la Zone de commerce international de Montréal à Mirabel, Emploi-Québec participe à la mise en œuvre d’un plan directeur des ressources humaines au sein de cette nouvelle usine.

Rappelons que le gouvernement du Québec a créé la Société de développement de la Zone de commerce international de Montréal à Mirabel, lors du budget 1999-2000, dans le but de permettre à l’aéroport international de Montréal de jouer un rôle majeur dans le développement économique de Mirabel, de la grande région de Montréal et du Québec. En terminant, M. Landry a tenu à rappeler qu’après seulement une année d’activité le bilan de la Zone de commerce international de Montréal à Mirabel représente des investissements de 275 millions de dollars et la création de près de 2 275 emplois.

La Zone de commerce international de Montréal à Mirabel a pour mission de favoriser l’implantation, dans la zone aéroportuaire de Mirabel, d’entreprises œuvrant dans les secteurs de l’aéronautique, de la logistique internationale, de la formation en aéronautique et de la fabrication légère. La Société de développement sert de guichet unique auprès des entreprises, d’ici et de l’étranger, qui souhaite s’établir dans la Zone.

- 30 -


Mise en ligne : 22 octobre 2001


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017